#Togo #AshRevolution #Urgent Major Kouloum kidnappe 2 Prêtres Vaudou proche de Comte Cichocki

#Togo #AshRevolution #Urgent Major Kouloum kidnappe 2 Prêtres Vaudou proche de Comte Cichocki

L’assassin Kouloum sur les listes de la CPI depuis 2005 a peur d’une attaque mystique venant du Chef de la Résistance qui serait à l’origine de la panique du camps Gnassingbé depuis quelques temps.

La #AshRevolution emportera de manière non-négociable tous les pantins du satanisme dépravé.

Les alliés de Gnassingbé vont prendre plus cher._

Alea Jacta Est.

Service Communication Résistance Togolaise.

 

Confidentiel : Le tristement célèbre Major Kouloun pressenti… préfet de Kpélé ?

Faure Gnassingbé poussera-t-il le bouchon aussi loin ? Selon des sources bien renseignées, la décoration de Major N’ma Bilizim Kouloun, le « bourreau d’Atakpamé », comme on l’appelle dans certains milieux, pour « services rendus à la nation », va au-delà d’un simple pied de nez aux victimes des exactions commises par les milices du régime sous la direction de cet homme.

Le 26 avril 2017, Faure Gnassingbé a pris tout le monde de court en décorant un sulfureux personnage à l’occasion de la célébration du 57ème anniversaire de l’indépendance du Togo. Et malgré le tollé suscité et l’indignation qui prévaut, le Prince est resté droit dans ses bottes.

Des informations de bonne source indiquent que « le bourreau d’Atakpamé » pourrait être nommé préfet ! Mais pas dans l’Ogou. Il pourrait atterrir à la tête de la préfecture de Kpélé, à la place de Sépé Jules, l’actuel préfet. Non seulement l’homme a les mains tachées de sang, mais aussi, en plus de bénéficier de l’absolution personnelle de Faure Gnassingbé, il est sur le point d’être nommé à la tête de cette préfecture.

Pour rappel, Major N’ma Bilizim Kouloun a été cité dans plusieurs rapports, notamment ceux de la Mission d’établissement des faits de l’ONU, de la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH), de la Ligue togolaise des droits de l’Homme (LTDH) et de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) comme instigateur et présumé auteur des tueries et de nombreux actes de violences et troubles sociopolitiques de 2005 à Atakpamé.

A ce propos, voici un extrait du rapport de l’ONU (rapport Doudou Dieng) dans lequel le nom de Major Kouloun est nommément cité : «Selon les témoignages recueillis, le Major Kouloun aurait également fait venir à Atakpamé des renforts armés composés de jeunes d’autres régions notamment du nord pour apporter un soutien aux militants du RPT. Il semblerait que par mégarde, les renforts auraient tirés sur leurs propres partisans. En se rendant compte de cette méprise, ce groupe d’appui du RPT aurait commencé à tirer de manière aveugle sur la population et les habitations (…) Le deuxième dispositif mis en place aurait été constitué par la nomination d’un Officier chargé d’encadrer les soldats devant porter un appui aux militants et aux milices du RPT. Cet officier serait encore en service auprès du RPT et de sa milice. Ce dispositif a été mis en place au niveau national et régional. Au niveau régional, les troupes seraient sous le commandement du Major Kouloun qui a semé la terreur dans la préfecture de l’Ogou et ses environs… »

Mais cela n’a pas empêché Faure Gnassingbé de le décorer le 26 avril 2017. Une distinction qui a suscité un concert de réprobation.

Abbé Faria
Source : Liberté N°2490 du Mardi 1er Août 2017

L’image contient peut-être : une personne ou plus et costume

L’image contient peut-être : 2 personnes, texte

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s