#Togo #Burkina #Scandale NOBEL SPORT SECURITE Munitions, Bombe lacrymo vendus à la junte togolaise et Compaoré

#Togo #Burkina #Scandale NOBEL SPORT SECURITE Munitions, Bombe lacrymo vendus à la junte togolaise et Compaoré

 

Le ministre de la « sécurité » Dramatik Yark a fait une sortie honteuse et qui implique la junte togolaise dans un énième scandale digne de la CPI.

En effet Yark qui apparaît dans les attentats du Lycée Français, du CCF de Lomé et restaurant Okavango ainsi que dans les cellules secrètes de torture d’opposant politique au sein du camp de gendarmerie de Lomé, est impliqué dans l’assassinat du PR Thomas Sankara.

Hier il a confirmé que « Le gouvernement n’a pas délibérément choisi d’en arriver là. C’est une situation déplorable par tous. Si on avait tiré à bout portant sur le compatriote, la balle ne serait pas restée dans son abdomen, elle l’aurait transpercé. Il était même dans son véhicule quand la balle l’a atteint. Plusieurs coups de feu ont eu lieu ce jour et on peut dire que c’est une balle perdue qui l’a atteint », a-t-il expliqué.

Alerte Adolf Gnassingbé fait tirer sur Peuple au fusil de chasse calibre 12″ avec armes trafic Boukpessi

 

Sur l’image on peut voir une douille apparemment de calibre 12″ qui pourrait bien être percutée par un fusil de chasse.

L’intitulé de la commande de Boukpessi cadre du port de Lomé et Député UNIR avait pour destination le Burkina mais peut être que ce n’est qu’un leurre pour finalement rejoindre l’armurerie de la FIR Force d’Intervention Rapide dans le quartier d’Agoè au nord de Lomé.

Essoyaba Boukpessi membre aussi du faux ordre de Malte d’Eric Duval fait dans le trafic d’armes bien avant le putsch d’Adolf Gnassingbé en 2005 et il est fort probable que déjà des armes et munitions aient servis pour perpétré le début de génocide post électoral.

Amnesty International demande du dictateur togolais Adolf Gnassingbé la tenue dans les plus brefs délais d’une enquête indépendante et impartiale sur les crimes commis il y a quelques jours par les Forces Armées Togolaises.

Adolf Gnassingbé le sioniste au service des satanistes Rothschild et Netanyahu perpétuent leur politique sur le Continent Africain depuis la traite négrière.

Il faut neutraliser ces monstres !

pppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppp

Résultat de recherche d'images pour "CS PLMP 7B"

 

Jean-Yves Le Drian chez Nobel Sport vendredi: ça sent la poudre

16 Mar 2017

A l’agenda du ministre de la Défense figure, vendredi, un déplacement à la société Nobel Sport, à Pont-de-Buis-Lès-Quimerch (Finistère). Un déplacement qui n’a rien d’anodin puisque le ministre pourrait  bien annoncer une initiative pour relancer une filière de munitions de petit calibre « made in France ».

Ces munitions sont aujourd’hui importées, puisque depuis la fermeture de l’établissement du Mans de la société Giat-Industries, intervenue en 1999, il n’existe plus en France de fabricant de munitions de petit calibre pour les armées.

Antécédents.

Le 8 avril 2016, le ministre s’était déjà rendu sur le site qu’il visitera de nouveau vendredi.

Petit rappel: cette entreprise est implantée sur le site de la « Poudrerie de Pont de Buis » créée en 1687 par un arrêté de Colbert. Aujourd’hui, Nobelsport est le leader européen de la poudre de chasse (2 450 tonnes fabriquées par 160 salariés), et il produit aussi pour les équipements de maintien de l’ordre  (25 % de la production).

Cité en 2016 par mon camarade Philippe Attard, JYLD avait alors déclaré: « Nous savons fabriquer des Rafale, mais nous n’avons plus de poudre militaire pour nos petites munitions (…). Je ne voudrais pas continuer à acheter ma poudre ailleurs qu’ici. Le ministère de la Défense va passer un accord pour avoir une production de poudre militaire sur le site de Pont-de-Buis ».

A l’occasion de la présentation du projet de loi de finances 2017, en octobre, le ministre était revenu sur ce projet. Il avait alors déclaré avoir demandé à ses équipes « d’inciter les industriels à faire en sorte que notre pays puisse reprendre sa place dans la production des munitions de guerre de petit calibre. » Et d’ajouter : « Certes, il ne s’agirait pas d’un outil d’autonomie stratégique, mais ce serait un atout important pour notre défense. » Et « j’ai bon espoir de parvenir à un résultat avant la fin de mes fonctions « , avait-il encore précisé.

Si les fonctions ministérielles de JYLD prennent fin en mai, il est urgent d’avancer. Sinon, rien ne sert de courir. Quoi que…

Le projet industriel.

« La réimplantation d’une usine de fabrication pourrait nécessiter un investissement initial de 100 millions d’euros, comprenant l’achat du terrain, l’embauche du personnel et l’installation de la chaîne de production », avaient estimé les députés Nicolas Bays et Nicolas Dhuicq, auteurs, en décembre 2015, d’un rapport sur la filière munitions (ce rapport est à lire ici).

Les auteurs y déplorent des achats sur étagères réalisés auprès des firmes suivantes: ATK (États-Unis), BAE (Royaume-Uni), IMI (Israël), MEN (Allemagne), CBC (Brésil), NAMMO (Norvège) : munitions de petit calibre.

« Pour la simple sauvegarde de l’indépendance et de la souveraineté de nos approvisionnements », comme l’écrivaient les deux députés, la renaissance d’industrie munitionnaire de petit calibre en France est donc une priorité. Confirmation vendredi que la filière « bretonne » de munitions n’est pas un pétard mouillé.

 

Résultat de recherche d'images pour "NOBEL SPORT SECURITE"

Ci-dessous les bombes lacrymo de la même société française NOBEL SPORT SECURITE impliquée dans les 2 Révolutions du Burkina

 

Des manifestants d’hier ont pu récupérer les restes ou des bombes entières lacrymogènes. Ayant appris sur les réseaux sociaux que ces grenades  lacrymogènes PLMP 7B utilisées par nos forces de l’ordre sont interdites par le protocole de Genève, votre journal  s’est penché la dessus et voici les résultats de nos recherches.

 

10710970_862712267106485_8367931761254314440_n

Un manifestant posant avec la grenade lacrymogène. On peut bien lire « CS » sur la grenade. (Ph.DR)

Ces  bombes lacrymogènes  PLMP 7B utilisées par les forces de l’ordre seraient  fabriquées  par la société française NOBEL SPORT SECURITE. Elles coûteraient à l’achat environ 2600FCFA.

 

936_001

La grenade lacrymogène CS PLMP 7C (Ph. DR)

Les grenades de gaz lacrymogène qui ont notamment été employées contre la manifestation de mardi, sont des PLMP 7B, de gaz CS. Elles explosent au sol avec un bruit assourdissant puis crachent de gros volutes de gaz.

Ce gaz provoque haut-le-cœur, souffle coupé, impossibilité de respirer, peau brûlée, envies de vomir, brûlures d’estomac et douleurs au foie. S’il est pulvérisé sur le sol il peut rester actif pendant plusieurs semaines. Les effets caractéristiques sont une conjonctivite instantanée avec des spasmes, des irritations et des douleurs. Ces symptômes sont accentués par un  temps chaud(le cas de Ouaga).

D’après une étude publiée en 1998 au journal de l’American Medical Association, le CS absorbé serait métabolisé dans les tissus périphériques sous la forme de cyanure, substance connue comme étant cancérigène.

Le  même journal  indique à propos de ce gaz : « la possibilité de conséquences médicales à long terme comme la formation de tumeurs, des effets sur le système de reproduction et de maladies pulmonaires est particulièrement préoccupant, considérant l’exposition à laquelle ont été soumis des manifestants ou non manifestants pendant des opérations d’ordre public ».

Que dit le fameux protocole de Genève

Le protocole de Genève de 1925  prohibe l’emploi à la guerre de gaz asphyxiants, toxiques ou similaires et de moyens bactériologiques. Ce protocole  contient plusieurs lacunes et insuffisances parmi lesquelles  on peut citer:

– le protocole ne fournit ni  une liste des armes chimiques ni une liste des agents chimiques interdits;

– le protocole interdit l’emploi de l’arme chimique en temps de guerre. Par temps de guerre on entend « conflit armé ». Qu’en est-il des manifestations civiles comme celle de mardi?

C’est peut être pour cela  que certains États comme l’Italie ne l’autorisant pas par temps de guerre l’autorisent par temps de paix!

Tout compte fait, la nuisance de ce gaz sur la santé de l’homme est prouvée et on comprendrait mal un État qui dans la recherche du maintient de l’ordre voudrait rendre malade sa population.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s