#RDC #Togo #Kasai JM #Gadoullet ex #DGSE place #Bemba au centre de la transition #Kabila

#RDC #Togo JM Gadoullet ex DGSE place Bemba au centre de la transition Kabila

Le chaperon DGSE de Bemba reprend du service !
Alors que l’opposition doit désigner un possible successeur à Joseph Kabila, l’ex-officier Jean-Marc Gadoullet a repris contact auprès de son ancien protégé, Jean-Pierre Bemba.
Selon des informations recueillies par la Lettre du Continent à La Haye, Jean-Marc Gadoullet a rendu visite jeudi 1er juin à Jean-Pierre Bemba, ex-vice-président du Congo-K assigné à résidence dans l’attente de l’appel de sa condamnation à 18 ans d’emprisonnement prononcée, en mars 2016, par la Cour pénale internationale (CPI). Les deux hommes sont proches. Quand il était encore fonctionnaire du Service action de la DGSE, le Français avait été détaché trois ans à Gbadolite auprès du président-fondateur du Mouvement de libération du Congo (MLC), groupe armé mué en parti politique. Etalée de 2001 à 2004, la mission de Gadoullet a consisté à convaincre Bemba de participer au processus électoral plutôt que de lancer ses nombreux partisans dans les rues de Kinshasa. Une mission partiellement couronnée de succès : Bemba a été élu vice-président du gouvernement de transition en 2003, mais a rapidement été écarté du pouvoir avant d’être arrêté en 2008 pour répondre des accusations de « crime contre l’humanité et de crimes de guerre » commis par ses fidèles en Centrafrique.
 
Depuis cette date, Bemba et Gadoullet ne s’étaient pas revu. L’ex de la DGSE s’est reconverti dans la sécurité privée via sa société genevoise OPOS. Il a également travaillé pour le groupe Vinci au Niger. L’entrevue entre Bemba et Gadoullet, que ce dernier a refusé de nous confirmer, intervient à un moment crucial au Congo-K. Un scrutin présidentiel doit être organisé cette année afin de désigner un successeur à Joseph Kabila. Ce dernier ne peut théoriquement plus se représenter, mais il continue de laisser planer l’incertitude sur ses intentions. Bemba, qui a conservé son poste de sénateur, reste la figure la plus populaire chez les électeurs des provinces de Kinshasa, de l’Équateur, du Bas-Congo et des deux Kasaï. Signe de cette position centrale : il a reçu, ces derniers mois, l’ex-gouverneur du Katanga Moïse Katumbi, challenger auto-proclamé de Kabila. Ces rencontres discrètes à La Haye ont eu lieu à la veille d’une réunion de tous les opposants au président congolais. Celle-ci devrait se tenir fin juin à Kampala en Ouganda sous l’égide du président Yoweri Museveni. A.I.
Résultat de recherche d'images pour "jm gadoullet dgse"
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s