#Togo « La vie de Joseph Koffigoh ne tient qu’à un fil ! » Par Alain Le Caro Fondateur du GSPR

 

La vie de Joseph Koffigoh ne tient qu’à un fil !

Encore une fois, c’est au GSPR que l’on va demander d’accomplir la mission de protection.

Au Togo, c’est Eyadema Gnassingbe qui est contraint et forcé par la France de nommer un Premier Ministre.

Le capitaine Christian Laigneau est envoyé à Lomé le 18 octobre 1991, avec Patrick B. et Pascal D.

La mission n’est pas clairement définie.

Lorsque Laigneau et son équipe sont présentés au Premier Ministre Koffigoh, celui-ci dit à sa femme: » Voilà les hommes qui vont vivre avec nous. »

Dans l’esprit son esprit, ces hommes sont là pour assurer sa sécurité.

Dans l’esprit des responsables militaires français, il s’agit de former et de mettre sur pied un groupe de sécurité auprès de Joseph Koffigoh sans être engagé personnellement.

Avec les effectifs présents, il est impossible de remplir efficacement les deux missions simultanément. De plus, cela les mettrait en danger, compte tenu du contexte et des menaces actuelles.

…Des tirs de nuit autour des bâtiments du premier Ministre débouchent finalement, le 3 décembre 1991, sur une attaque en règle du palais du Renouveau, où sont retranchés Koffigoh et ses éléments.

Un plan de défense a été élaboré par Christian Laigneau et ses hommes.

…Les postes de tir mis en place à l’intérieur de la primature par le GSPR sont extrèmement efficaces et font plus de 150 morts dans les rangs des assaillants, dont le colonel Toyi Gnassingbe qui commande les troupes et qui n’est autre que le frère d’Etienne Eyadema Gnassingbe.

…Un deuxième assaut, soutenu cette fois par les chars Scorpion de la garde présidentielle. C’est un carnage.

…Le groupe de sécurité n’existe plus.

A trois c’est carrément mission impossible, mais ça ne dérange personne.

A trois, il faut accompagner le Premier Ministre dans tous ses déplacements à l’intérieur du pays.

…La pression exercé sur le GSPR est énorme. On ne voit plus qu’eux à la télévision et on accuse la France d’intervenir ouvertement dans les affaires internes d’un Etat indépendant avec l’aide de « mercenaires français ».

On veut que ces « blancs » quittent le pays. On va pour cela leur faire peur.

Christian Laigneau, qui rejoint un soir son hôtel à pied, accompagné de deux membres de la sécurité de Koffigoh, se fait foncer dessus par un véhicule. Les occupants de la voiture ouvrent le feu et abattent les deux hommes de la sécurité.

Christian ne doit son salut qu’à un plongeon à travers la fenêtre ouverte d’une maison située en bordure de la route…

 

Extrait du nouveau livre en vente partout du Colonel Le Caro 

 

Pour lire la suite ACHETEZ LE SUPER LIVRE D’ALAIN LE CARO avec Gilles Halais: LES MOUSQUETAIRES DU PRESIDENT AUX EDITIONS FAYARD

 

Merci au Gendarme du GSPR Christian Laigneau et ses Hommes tombés en défendant la Transition démocratique au Togo !

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "togo attaque de la primature"

 

ob_c61eef70e120ec7c1163b99037788174_togo-coups-tordus-19

Aucun texte alternatif disponible.

 

ob_66405e0f5707e918a0f63a5d1aefc7bb_togo-coups-tordus-21

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s