#Togo Général Kadangha qui parmi les 753 éléments de la BIR 1 a tiré au calibre 12″ et tué un manifestant ?

Togo Général Kadangha qui parmi les 753 éléments de la BIR 1 a tiré au calibre 12″ et tué un manifestant ?

10245503_282676781893566_3137714844400520247_n

 

Amnesty International François Patuel en Charge du Togo a déjà tous les éléments pour transmettre aux juridictions compétentes les faits qui ont conclu à la mort d’un énième togolais sous le régime des Gnassingbé.

En effet ce jour là ce sont quelques éléments de la FIR Force d’Intervention Rapide nommée tristement « Les commandos de la mort » dont l’actuel Chef d’Etat Major de l’Armée togolaise est le criminel Abalo Felix Kadangha était son chef corps pendant des années notamment lors de la tentative d’assassinat sur le député Kpatacha Gnassingbé en 2009 ainsi que l’attentat du centre culturel Goethe Institut allemand de Lomé en 2004…

Qui parmi les 753 éléments de la FIR a tiré au fusil de chasse au calibre 12″ sur les manifestants pacifiques ?

 

 

 

Un homme a été tué mardi soir à Lomé lors de manifestations de chauffeurs de taxi, qui protestent contre la dernière augmentation des prix du carburant.

Un manifestant est mort et plusieurs personnes ont été blessées mardi 28 février au soir à Lomé, la capitale du Togo. Des chauffeurs de taxis et taxis-motos y protestaient contre la hausse des prix du carburant.

Des images ont été partagées sur les réseaux sociaux où apparaissent dans les mains, différentes douilles dont de calibre 12″ qui serait destinée à des armes de chasse.

Le groupe Nobel Sport Tunet a déjà défrayé la chronique lors de la Révolution Burkinabè où les sbires de Blaise et François Compaoré lançaient des grenades lacrymogènes non homologuées pour le maintien de l’ordre mais destiné aux théâtres d’opérations en temps de guerre. De même au Togo nous avons observé le même matériel qu’utilisaient les milices d’Adolf Gnassingbé lors des manifestations de l’opposition avec toujours la même marque NOBEL.

Nobel Sport Tunet fabrique et distribue des cartouches de chasse, de sport, des munitions et des armes de chasse, des fusils de sport, des optiques…

On a de forte présomption que les munitions utilisées par la Force d’Intervention Rapide et du calibre 12″ proviennent de la filière Boukpessi, Malou, Marco Noudoukou basé dans la région toulousaine tout comme les filiales de Nobel Sport Tunet.

DénominationNOBEL SPORT AdresseNOBEL SPORT, 57 RUE PIERRE CHARRON 75008 PARIS

SIREN428 770 820SIRET (siege)42877082000010N° de TVA Intracommunautaire

Activité (Code NAF ou APE)Fabrication d’armes et de munitions (2540Z)

Forme juridiqueSA à conseil d’administration

Date immatriculation RCS28-12-1999

Tranche d’effectif 3 à 5 salariés

Capital social 12 937 500,00 €

Chiffre d’affaires 2015 70 652 500,00 €

les dérives sécuritaires et les escroqueries des proches de Faure Gnassingbé.Nous avons déjà évoqué dans nos colonnes la présence d’un proche du dictateur, Ignace Malou.

Mais qui est cet homme? Toujours dans l’ombre, cherchant à faire le moins de vagues possible, Ignace Malou a été le candidat désigné par la « résidence des nuages » pour suivre un stage « technique » auprès des israéliens afin d’accroître l’emprise de ceux-ci sur les richesses togolaises et de l’afrique de l’Ouest en général. C’est sous son couvert que Ignace malou devait aller en Israël pour suivre un stage de collaborateur du mossad. (Mabuah= Collaborateur non juif du MOSSAD)

Ignace Malou a donc monté une société de sécurité: Méridien SA. Ou trouver des contrats? Simple, la présidence togolaise se chargera du volet commercial. Ainsi, rapidement, il se voit confier la gestion du Port autonome de Lomé en remplacement de la société Vision dont le dirigeant un français Jean Grégoire Charaux est expulsé manu militari. Une fois place faite, les contrats commencent à tomber. Lonato, Togocel,le PAL et Centro (dont les patrons Ingrid Awade et Kpatcha Bassayi  seraient mouillés dans l’affaire des incendies des marchés de Kara et Lomé).

 

pppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppp

 

Sur l’image on peut voir une douille apparemment de calibre 12″ qui pourrait bien être percutée par un fusil de chasse.

L’intitulé de la commande de Boukpessi cadre du port de Lomé et Député UNIR avait pour destination le Burkina mais peut être que ce n’est qu’un leurre pour finalement rejoindre l’armurerie de la FIR Force d’Intervention Rapide dans le quartier d’Agoè au nord de Lomé.

Essoyaba Boukpessi membre aussi du faux ordre de Malte d’Eric Duval fait dans le trafic d’armes bien avant le putsch d’Adolf Gnassingbé en 2005 et il est fort probable que déjà des armes et munitions aient servis pour perpétré le début de génocide post électoral.

Amnesty International demande du dictateur togolais Adolf Gnassingbé la tenue dans les plus brefs délais d’une enquête indépendante et impartiale sur les crimes commis il y a quelques jours par les Forces Armées Togolaises.

Adolf Gnassingbé le sioniste au service des satanistes Rothschild et Netanyahu perpétuent leur politique sur le Continent Africain depuis la traite négrière.

Il faut neutraliser ces monstres !

pppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppp

 

 

 

Liste des armes officielles des Forces Armées Togolaises où ne se trouve pas de calibre 12″

 

 

loi-riz

 

Boukpessi Essoyaba, Directeur de l’administration du Port de Lomé et député élu du parti UNIR (majorité)  est trempé dans une affaire de trafic d’armes et de munitions.

Il s’agit de la découverte au port de Lomé d’un conteneur d’armes et de munitions dont le bordereau  est établi au nom de la Société SAP appartenant à l’ancien deuxième vice président de la Fédération Togolaise de Football.

D’après les informations en notre possession, la destination finale du gros colis appartenant à Boukpessi est le Burkina Faso. La documentation ne nous a pas situé formellement  sur le destinataire réel de la cargaison d’armes.

Mais le document en question est portée par le la société SAP avec nom,  Prénom et signature de Monsieur Boukpessi Essoyaba.

Cette affaire était prise très au sérieux par les autorités portuaires en raison du grand risque d’insécurité qui mine la sous-région ouest africaine avec la montée des courants djihadistes à travers les pays.

Notre rédaction a approché l’intéressé qui ne dément pas l’existence de cette cargaison d’armes et de munitions.

Seulement, il confie que le document en question est une falsification et nous a confié avoir découvert le faussaire qui aurait imité sa signature. Chose curieuse, le sieur Boukpessi n’a pas porté plainte contre la personne qu’il accuse et n’est pas du tout inquiété : «  Le Directeur Général du Port de Lomé, est au courant de l’affaire, et m’a demandé de ne pas m’inquiéter et qu’il va gérer la situation. » nous a-t-il confié comme si le Contre-Amiral Fogan ADEGNON était complice de ce trafic.

Les autorités judiciaires ont aussi, à leur tour auditionné le sieur Boukpessi, pour l’heure les conclusions de l’audition restent inaccessibles. Tout porte à croire donc, que l’affaire de la cargaison d’armes est pour l’instant étouffée dans le milieu de l’administration portuaire.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s