#MacronLeaks Lucratif montage #immobilier du Ministre Richard #Ferrand et son épouse fait #polémique

 

Le lucratif montage immobilier du Ministre Richard Ferrand et son épouse fait polémique

Le lucratif montage immobilier de Richard Ferrand et son épouse fait polémique

Selon le Canard enchaîné, les Mutuelles bretonnes alors dirigées par Richard Ferrand, actuel ministre de la Cohésion territoriale, ont loué un bien dont la propriétaire n’était autre que… Sandrine Doucen, l’épouse de Richard Ferrand.

Si le montage n’est pas illégal, il pourrait constituer le premier accroc au gouvernement «irréprochable» voulu par Emmanuel Macron. Selon le Canard enchaîné, Richard Ferrand, fidèle du nouveau Président, premier député PS à avoir rejoint les rangs d’En Marche et actuel ministre de la Cohésion territoriale, a profité de ses responsabilités à la tête des mutuelles de Bretagne en 2011 pour gonfler le patrimoine familial.

 

Alors que l’organisation à but non lucratif qu’il dirige est à la recherche de nouveaux locaux à Brest, une offre parmi trois, retient l’attention du conseil d’administration. Celle d’une société civile immobilière du nom de Saca, bien qu’elle n’ait à cet instant ni existence légale, ni le titre de propriété du bien qu’elle propose. Et pour cause. Comme le souligne le palmipède, ce n’est qu’une fois le choix acté par les Mutuelles bretonnes, que la femme de Richard Ferrand, Sandrine Doucen, a déposé à son nom les statuts de cette société en préfecture, puis acheté le bien immobilier 100% à crédit grâce à un emprunt au Crédit agricole du Finistère…

 

Sans avancer un centime, la femme du conseiller régional de Bretagne s’est ainsi constitué un patrimoine de 402 000 euros, intégralement financé grâce aux loyers de la mutuelle de son mari. «Les lieux seront intégralement rénovés – et sans contrepartie – aux frais des Mutuelles, pour un montant de 184 000 euros», ajoute le Canard enchaîné. Un constat qui porte à 586 000 euros le bénéfice de l’opération pour la SCI familiale.

 

Propriétaire à 99% des parts, la femme de l’actuel ministre avait constitué une SCI avec un ami du couple qui avait participé à hauteur de 1 euro afin de rendre possible l’opération (la constitution d’une SCI nécessitant au moins deux participants). «En février dernier, l’ami aveyronnais du couple Ferrand-Doucen a revendu sa part unique à l’une de leurs filles, note l’hebdomadaire. Six ans après la création de la société, la valeur des parts a été multiplié par 3000…»

 

Richard Ferrand qui ne dément pas les faits rapportés par l’hebdomadaire précise dans ses colonnes : «C’était la proposition la moins chère ! Le prix était conforme au marché, et rien n’a été caché : tout le monde savait que cette SCI était la propriété de ma compagne !»

 

Questionné sur «l’affaire» en marge d’une réunion publique à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), mardi soir, avec 90 candidats franciliens du mouvement, Benjamin Griveaux, porte-parole de la République en marche, s’est montré énervé :

«Le sujet est connu depuis des années. A partir du moment où c’est légal, il n’y a pas de difficultés. Le Conseil d’administration des Mutuelles l’a rappelé. Et Richard Ferrand n’avait pas de pouvoir décisionnaire dans le choix du local. C’est le Conseil d’administration qui l’a choisi. Que les boules puantes apparaissent une semaine après la nomination de quelqu’un au poste de ministre alors que le sujet est connu. Très franchement, ça ne trompe personne. Est-il mis en cause par un juge ? Non ! Une démission ? Vous plaisantez ! C’est un non-événement !», a-t-il répondu.

leparisien.fr
FH-RF-Brest-legislatives
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s