#Togo #Guinée #Mali #Congo #PEFACO #Bolloré #Havas #Condé, #Sassou, #IBK, #Gnassingbé, #Dorent, #Tomi, Squarcini, Luciani, Debbasch

Togo Guinée Mali Congo PEFACO Bolloré Havas Sassou, Condé, IBK, Gnassingbé, Dorent, Tomi, Squarcini, Luciani Debbasch

 

Pefaco : Echanges de bons procédés avec les derniers parrains corses d’Afrique

En avril 2016, l’un des trois motifs de la perquisition des bureaux parisiens de Bernard Squarcini, tout comme ceux d’un autre empire financier africain, le groupe Bolloré est fondé sur une enquête judiciaire aussi discrète qu’explosive. Depuis le 15 novembre 2013, les policiers de l’ Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) s’intéressent au groupe  Pefaco dans le cadre d’une procédure ouverte pour corruption et blanchiment. La Pefaco cultive le mystère. Sise à Barcelone, elle est active dans les jeux, la construction et l’hôtellerie en Afrique de l’Ouest. Pendant trois ans, à l’ombre de la médiatique poursuite lancée contre l’homme d’affaires Michel Tomi,

 

cette procédure ne fera quasiment l’objet d’aucune fuite, tant elle touche au réseau le plus secret et le plus lucratif de la petite communauté d’hommes d’affaires corses actifs sur le continent africain. L’enquête a d’ailleurs été élargie à la corruption d’agent public étranger.

Bernard Squarcini entretient depuis très longtemps des relations étroites avec les deux hommes forts de la Pefaco, Francis Perez et  Toussaint Luciani.

Pendant longtemps, ce dernier n’a pas hésité à envoyer certains de ses interlocuteurs rencontrer l’ancien patron de la DCRI

« de sa part ». Luciani comme Squarcini sont également restés proches de l’ex-numéro 2 des Renseignements généraux (RG), jusqu’à sa mort d’un cancer en 2004, le commissaire François Casanova.

Squarcini est resté également très proche de l’autre grande galaxie corse du continent, l’empire Tomi, historiquement tout-puissant au Gabon. Si l’ancien directeur du renseignement intérieur a toujours justifié ces amitiés par un nécessaire besoin d’obtenir des informations auprès de cette amicale hyper-connectée, Bernard Squarcini a aussi usé de ces relations pour se faire introduire dans les cénacles africains les plus privés.
La procédure judiciaire examine notamment le cas de Jean-Philippe Dorent.

Celui-ci est à la fois un proche du patron officiel de la Pefaco, Francis Perez, et travaille pour la filiale internationale du groupe de communication Havas

société-fille de Bolloré. Dorent a notamment piloté en 2010 la campagne d’Alpha Condé 

pour la présidentielle victorieuse en Guinée et intervient aujourd’hui pour le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK).

Les policiers s’intéressent notamment à ses activités au Togo, où Bolloré a repris la concession portuaire en 2010, après en avoir été évincé un temps. Or la Pefaco est extrêmement bien implantée au Togo, où le président, Faure Gnassingbe

ne peut rien refuser au groupe. L’enquête s’attache à montrer les liens entre Dorent, Perez et la présidence togolaise. L’un des relais historiques de la Pefaco à Lomé reste

Charles Debbasch , l’inamovible conseiller de la présidence togolaise, qui a eu un rôle déterminant dans l’écriture de la constitution du pays.

Mais c’est un secret bien gardé tant en Corse qu’en Afrique. Francis Perez n’est pas le seul maître à bord de la Pefaco. Le grand inspirateur de la stratégie du groupe n’est autre que Toussaint Luciani, le patriarche de la Corse du Sud, et ce, bien qu’il ne figure pas dans l’organigramme. Diplômé de Polytechnique, en 1959, ce dernier a commencé sa carrière très jeune à l’OAS.

 

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la Pefaco est établie à Barcelone, l’un des principaux points de chute hors de France des pieds-noirs qui ont fricoté avec l’organisation et qui étaient devenus indésirables dans l’hexagone – Perez est lui-même le fils d’un ancien médecin de l’OAS, Jean-Claude Perez.

Luciani s’est ensuite converti au socialisme, tout en développant ses réseaux en Afrique, pour y implanter la Pefaco. Il y a embauché la plupart des Corses partis se mettre au vert loin de l’île de Beauté, comme son cousin Robert Feliciaggi ou  Alain Orsoni.

 

Luciani était également l’un des principaux soutiens du processus de Matignon, en 2000, le projet soutenu par le premier ministre d’alors, Lionel Jospin, pour donner plus d’autonomie à l’île.

Outre le Togo, la galaxie Pefaco est particulièrement proche de Denis Sassou Nguesso, au Congo-B. Le groupe détient notamment le Pefaco Hotel Alima, gigantesque resort disproportionné pour la région, sis sur la rive de la rivière Alima qui fait face à la petite bourgade d’Oyo, le village natal du président congolais.

I.O.
2080387-2888266
Résultat de recherche d'images pour "debbasch"
Résultat de recherche d'images pour "squarcini et les corses"
Résultat de recherche d'images pour "dorent" Jean Philippe Dorent HAVAS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s