#Burkina #Maroc #Senegal #CIV #Togo #Vol #CBAO #INTERPOL arrêtent #Tapsoba #Kanazoé

#Burkina #Maroc #Senegal #CIV #Togo #Vol #CBAO #INTERPOL arrêtent #Tapsoba #Kanazoé

 

Vol de 1,8 milliards à la CBAO: Interpol écroue 13 opérateurs économiques au Burkina

13 opérateurs économiques ont été écroués au Burkina Faso sans le cadre de l’enquête internationale sur le vol de 1 milliard 800 millions de F CFA à la CBAO de Dakar.

Les principaux bénéficiaires de l’affaire portant sur des virements frauduleux à la BCAO se trouvent-ils au Burkina ? Si au Sénégal, Georges Félix Bidi, chef de la Production à la banque a été écroué après la découverte de cette mafia, plusieurs arrestations ont eu lieu au Burkina Faso.

Selon les informations de Libération, au total treize opérateurs économiques ont été placés sous mandat de dépôt après leur interpellations par Interpol, la police des polices.

Le premier à tomber est Sayouba Zidwemba, patron de la société Will Telecom, arrêté en Côte d’Ivoire puis extradé au Burkina. Avant lui, un autre homme d’affaires burkinabé, Christian Tapsoba, plus connu sous le nom de Goroko était interpellé.

Plus récemment, Inoussa Kanazoé, PDG de Kanis International, a été mis aux arrêts mercredi dernier. En même temps, Poco Tapsoban directeur Afrique et directeur général de l’Usine de ciments CIMFASO, et Abibata Zerbo, assistante de direction ont été interpellés.

 

Résultat de recherche d'images pour "Vol de 1,8 milliards à la CBAO"

 

 

Plainte au Procureur de la République Article___du Code de Procédure Pénale Près du Tribunal de Grande Instance d’Ouagadougou Je soussigné, NACER FETAIMIA, Président de la société LINK AVIATION, Landmark Hangar, 85 Allée de Stockholm, Aéroport le Bourget, 93350- Le BOURGET France. Représenté par Maitre Zia OLOUMI, Avocat à la Cour, 8 rue des Capucines, 75002 Paris, chez qui j’élis domicile pour la présente procédure. Contre : Dossier Location Avion Ministre Soungalou Apollinaire Ouattara Ancien Ministre de la Fonction publique en charge des Vols Présidentiel De Nationalité Burkinabè né le 31 Décembre 1956 Contre: Dossier Achat d’Or Général Gilbert Diendéré Ancien responsable du Régiment de Sécurité Présidentielle De Nationalité Burkinabè né le 1er Janvier 1960 Et : M. Richard Warren Hitt Ancien Pilote Présidentiel de Blaise Compaore De Nationalité American né le 30 Novembre 1947 Et : M. Emmanuel Tapsoba Gérant : Radius Inter, La Routière, Groupe Tapsoba et Associer De Nationalité Burkinabé né 31 Décembre 1964 En raison des faits suivants : A- DOSSIER LOCATION AVION Le 12 Mars 2011, un contrat verbal a été passé entre LINK AVIATION et le Ministère du Transport représenté par Monsieur Soungalo Ouattara pour le compte du Gouvernement et de la Présidence du Burkina Faso. Selon les termes de ce contrat, LINK AVIATION s’engageait à affréter un avion de modèle Bombardier Challenger 604 immatriculé M-VICA dont elle était propriétaire par le biais d’un contrat dit « ACMI ». Dans notre contrat, l’avion doit être utilisé uniquement pour les intérêts du gouvernement burkinabè et pour des vols présidentiels et ministériels. Malheureusement l’avion a effectué des vols vers des destinations bannies par les Nations Unies, et avec des diplomates étrangers concessionnaires d’armes même recherchés par Interpol comme Moustapha Chafi. Le 26 Juillet 2012 pendant que l’avion retournait à sa base à Londres pour une visite technique, il a été confisqué par la banque en infraction de l’embargo des Nations Unies contre le Soudan suite à la mission accomplie par la présidence le 22 Mars 2012. LINK AVIATION a subi des pertes financières énormes (un dépôt bancaire de 5 millions de Dollars) l’atteinte irréparable à sa réputation vis-à-vis les banques et le risque d’emprisonnement de ses directeurs. Je demande réparation du préjudice subi à hauteur de dix millions de dollars . B – DOSSIER OR Pendant cette période, j’ai été contacté par téléphone au Ghana par le Général Gilbert Diendéré se présentant comme en charge d’un projet militaire pour une affaire d’or qui appartenaient à l’Armée qu’on devait faire sortir rapidement du Burkina Faso pour des achats de logistique et des uniformes militaires . La raison pour laquelle certaine marchandise d’or se trouvait au Ghana les frais d’exportation au Burkina étant plus élevés, en plus il travailler avec en liaison avec un Libanais. il fallait un investisseur inconnu capable et discret possédant un avion privé. Je leur ai conseillé de rapatrier la marchandise qui se trouvait déjà au Ghana, et que j’étais prêt a les aider a payer les impôts au Burkina. Jai avancer environ 600,000 Dollar en cash à leur partenaire au Ghana pour divers dépense, ainsi que pour les frais de retour de la marchandise d’or au Burkina Faso. Pour mieux comprendre le dossier, il faut le situer dans le contexte de l’époque. En effet, pendant de nombreuses années, le Burkina Faso a servi de plaque tournante pour des trafics de tout genre (or, diamants et armes). Cette réputation largement méritée s’appuyait sur le réseau tissé par l’ancien Présidant Blaise Compaoré avec d’autres responsables politiques tels que Charles Taylor et Jonas Savimbi. Des stocks séjournaient ou transitaient par la Présidence du Burkina avant de se trouver sur les marchés de Dubaï, Londres, Anvers etc…….. Ce ne fut donc pas une vraie surprise d’avoir été abordé par le groupe du Général Diendéré pour cette transaction. Le Burkina était sur la sellette, les enquêtes se rapprochaient et Taylor était en prison à La Haye. Il fallait faire vite. Convaincue d’avoir à faire à des Hommes intègre et de bonne foi, et après que le Commandant Richard Hitt le Pilote de Blaise Compaore depuis 25 années passeport Diplomatique Burkinabé No D1009277, m’a affirmer la légitimité de ce projet a la suite de son dialogue avec son patron et le General Gilbert Diendéré. Monsieur Nacer Fetaimia à versé encore 1 Million de dollar dans un compte bancaire Burkinabé indiquer par le Général Diendéré appartenant au Commandant Hitt pour couvrir les frais du BUMIGEB, le bureau des mines sensé effectuer des contrôles techniques et pour les Taxes d’exportation. Suite à notre accord une facture m’a été présentée avec une procuration No 00916 /BF-PJ du commissariat de police de Ouagadougou m’autorisant, sur instruction officielle, à gérer l’ensemble de transaction d’or. Alors que l’avion était en veille à la base militaire aérienne de Ouagadougou pendant 28 jours la marchandise a été envoyée sans ma connaissance par un avion de ligne et c’est retrouver à Amsterdam au lieu d’Anvers. Au contrôle de douanes en Hollande, on constate qu’il y avait 10 boites de 110 kilogrammes d’or et en plus dans les 3 autres boites excédents étaient planqués des diamants non-déclarés et sans ma connaissance. Pour la deuxième fois Monsieur Nacer FETAIMIA échappe un mandat d’arrêt, cette fois ci pour contrebande. Trompée, Nacer FETAIMIA verse encore 1.5 Million de Dollar dans divers comptes bancaires Burkinabé desquels la majorité appartenant à M. Hitt indiqués par le Général Diendéré soit disant pour payer les taxes pour les 4 boites en surplus et résoudre l’erreur dans le dossier de cette marchandise saisie par les autorités Néerlandaises, et aussi pour m’envoyer des nouveaux documents nécessaires pour débloquer la marchandise. En outre nous avons payé également d’énormes sommes aux transitaires pour rectifier le tir et permettre la non- confiscation des boites d’or à Amesterdam. La décision est finalement prise par la douane Hollandaises d’expédier la marchandise en Afrique du Sud. A Johannesburg le même procédé se répète. La découverte des diamants nondéclarés qui nous a conduits dans une situation similaire risque d’arrestation pour contrebande, duquel Mr. Emmanuel Tapsoba a pris responsabilité et conséquemment a était arrêter par l’autorité Sud Africain. Un autre délai d’attente qui a entrainé des dépenses d’environ de 2 millions de dollars en espèces, pour les frais des documentations et les certificats du Kimberly etc. Pendant que cette « marchandise « traine d’une nation à une autre, d’importantes d’autres sommes ont été versées en espèce sans compter : Les frais substantiels de transport (les billets d’avion, location de jet privé, immobilisation de jet) les frais d’hôtels et de restauration pour de nombreux d’adjoints de Diendéré comme le sénégalais M. Cherif Alassane Sall. Cette affaire a duré trois années sans aboutir nulle part. Il est important de préciser qu’après l’Afrique du Sud, nous nous sommes retrouvés au Kenya avec à la clé un séjour rocambolesque de trois mois a L’hôtel Marriott. Il s’est agi encore une fois des mêmes bêtises occasionnant des dérapages financiers. Récemment selon les dernières informations, la marchandise aurait été déposée à la Banque Centrale de Guinée sous la couverture de l’Armée. Plus tard transféré au Togo et vendu à des Arabes. Tandis que cette charade est en cours, sans me prévenir M. Hitt s’engage avec M. Tapsoba et signe un contrat official de 100 kg d’or établir sur le même projet qui m’a étais proposé par Gilbert Diendéré, évidement pour récompenser M. Hitt pour sa collaboration et sa complicité dans cette affaire pour les millions de dollar encaissé dans leur divers comptes bancaires. Leur agent de transit de Conakry qui devait arrivé en Belgique le 5 Janvier 2015, avec les même 100 kg d’or pour nous permettre de faire face à nos créances et recouvrir un peu de dignité vis-à-vis de nos familles et de nos partenaires a disparu en vol en destination de Casablanca avec leur complice Guinéen Osman Fode Traore. Malheureusement la même imposture se rejoue encore, de larges sommes sont transférées au groupe Diendéré pour nous duper une fois de plus. Dans ces conditions, LINK AVIATION et Mr. Nacer Fetaimia estiment avoir été victimes d’une escroquerie que ne peut ignorer le Général Gilbert Diendéré de la Présidence du Burkina Faso ainsi que par M. Emmanuel Tapsoba et M. Richard Hitt de la Présidence du Burkina. Nous les tenons pour seul et unique responsable des graves dégâts matériels et moraux que nous avons subis dans cette affaire dont les conséquences sont catastrophiques : 1- Perte de plus de 8,000.000.millions de dollars d’investissement. 2- Perte de nos relations personnelles, de notre dignité et de notre honneur au niveau de nos banques et nos compagnies financières. 3- Convocation devant les tribunaux Européen pour des crédits empruntés pour financer ce projet. 4- Dislocation et la honte de nos familles, instances de divorce à cause de cette escroquerie. 5- Situation de délinquance financière avec des poursuites individuelles judiciaires pour les transferts d’argent envoyé au Burkina, Guinée et en Côte-d’Ivoire. 6- Perte des millions de dollars dans d’autres occasions d’affaires et d’investissements à cause des manipulations du General Gilbert Diendere et le dilatoire de ces associer. C’est pourquoi, Monsieur le Procureur de la République, j’ai l’honneur de vous transmettre ces éléments en vous demandant de donner à cette affaire la suite légale qu’elle mérite. Je vous prie de croire en ma très haute considération. Nacer FETAIMIA Pièces jointes : – Facture de la présidence du vol de Khartoum – Facture d’achat d’or qui démontre le discount et l’achat du métal – Documentation du ministère des mines pour les 680KG et 1100KG – Copies des transferts et titulaire des comptes bancaires – Procuration du projet signé par la Commissariat Central – Certificat de Dépôt de 1100KG à la BCRG Conakry – Facture de SOFEMAB transit, Fode Osman leur représentant a Conakry – Facture Global Aviation Africa Mustapha Major leur représentant a Nairobi – Messages par SMS et les appelles entre Gilbert, Tapsoba et moi – Preuve de Transfer bancaire, Cash et Western Union Attestations des témoins 1- Commandant Richard Hitt : Pilot du président Blaise Compaore La majorité des virements sont passé par ses comptes Bancaires de West African Gold SARL, et Matanya Trading de Burkina Faso. 2- Colonel Gouba : En charge de la base aérienne confirme le stationnement de mon avion pendant 3 mois à la base aérienne et son utilisation fréquente par la présidence et par le Ministre Djibrill Bassolé. 3- Jean-Claude : Gérant de l’hôtel Lybia témoins des visites du General Diendéré avec sa garde présidentiel dans ma Chambre pour discuter l’opération. 4- Enregistrement des communications téléphonique avec Gilbert est son Associer M. Emmanuel Tapsoba Directeur de la compagnie La Routière, et Radius International au Burkina Faso et en Côte-d’Ivoire. Autres témoins : M. Ablasse Sana: 226 79 05 88 00 (Tapsoba Assistant) M. Saibo Tao : 226 76 60 37 50 (Marabout du General) M. Omar Traore : 226 77 77 77 78 (Dir de Proximus et Partenaire de Matanya) M. Zeba: (Partenaire de Tapsoba ancien officier Militaire) M. Cherif Allassane Sall: (Gilbert Assistant) 226 64444768 M. Dialo Aboubakar: 226 76 19 06 40 (Transitaire VULCAN Sarl) M. Simbou Traore: 224 62 11 76 700 (Témoin du Projet) M. Stephane Yerbanga: 226 76 52 52 24 (Témoin du Projet) M. Osman Fode: 224 66 09 60 858 (Transitaire Conakry) M. Innocent Yonli; 226 70 28 87 71 (Gérant La Routière Sarl) M. Nana Kodjo partenaire Ghanéen, prêt à témoigner M. Koame Ofei partenaire Ghanéen, prêt à témoigner M. Tao Tsikata partenaire Ghanéen fournisseur des uniformes militaires.

hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

Riccardo Mortara pilote italo suisse « homme de paille » de cette mafia. Tout comme le pilote de Compaoré l’américain Hill qui sert de couverture à transporter des diamants, stups, or etc…

hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s