#Togo #AshRevolution Le Peuple Tem sur le sentier de la guerre contre le Kabyèland !

 

FAURE GNASSINGBÉ NE SE PREND PAS POUR UN PETIT GARÇON. IL VEUT RÉVEILLER LA COLÈRE DE NOS ANCÊTRES TEM.

APRÈS AVOIR FAIT DU TOGO SON PYALAND, IL S’APPRÊTE À FAIRE DE TCHAOUDJO LE KABYÈLAND EN S’APPUYANT SUR LE GARNEMENT INUTILE QU’ON APPELLE POMPEUSEMENT CHEZ NOUS « LES CADRES DE TCHAOUDJO »

Allez vous faire expliquer un peu ce qu’on fait des terres à Bafilo qui n’est certes pas un territoire de Tchaoudjo. Allez comprendre ce qui se passe à Sotouboua des années 90 jusqu’aujourd’hui. Allez vous renseigner sur Fazao, sur Kpario, sur la nominations des chefs de cantons et des villages et vous comprendrez que le mode d’élection libre et démocratique installé par nos arrière-parents n’a plus libre cours. Tout est politisé et les chefs ne respirent que par le bon vouloir des dirigeants et de leurs complices locaux.
Le canton de Lama-Tessi est sur la sellette.
Ouvrons les yeux. Battons-nous pour nos droits et notre dignité.

J’y reviendrai.

Akondoh Ali.

Togo – Lama-Tessi : Un chef Kabyè est sur le point d’être imposé à la communauté Tem

 

L’atmosphère est actuellement tendue dans la préfecture de Tchaoudjo. La désignation du chef canton de Lama-Tessi, situé à une vingtaine de kilomètres de la ville de Sokodé, crée des tensions et au cœur de cette discorde, le colonel Mompion Matéindou.

En effet, Lama-Tessé est l’un des 13 cantons que compte la préfecture de Tchaoudjo et, à en croire les garants des us et coutumes de la localité, il fait partie de la communauté Tem. Mais la pomme de discorde selon des sources dans la localité, est que le préfet de Tchaoudjo, le Colonel Mompion Matéindou est accusé de vouloir imposer un chef kabyè à la tête du canton Lama-Tessi, laissant sur le carreau le conseil des chefs traditionnels.

Pis, ce dernier exige du conseil des chefs traditionnels la désignation élective du chef du canton, alors qu’elle se fait depuis la nuit des temps par voie coutumière.

Le confrère « Liberté » dans sa parution de ce vendredi a révélé que le mercredi 22 mars dernier, le préfet de Tchaoudjo, le Colonel Mompion Matéindou, lors d’une assise, informait tous les chefs traditionnels de la localité qu’il a reçu des ordres de sa hiérarchie pour dessaisir le conseil des chefs traditionnels et que dans les prochains jours, le ministre choisira un chef canton.

Une décision que les chefs traditionnels n’entendent pas respecter. Advienne que pourra. Ils comptent faire bloc à ce forcing qui est sur le point d’être perpétré.

 

Résultat de recherche d'images pour "togo kabyè chien"

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s