#Togo #Révolution Appel à se déplacer devant toutes les prisons pour libérer prisonniers politique

Révolution Appel à se déplacer devant toutes les prisons pour libérer prisonniers politique

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

La Résistance Togolaise appelle le Peuple togolais, la Société Civile, les étudiants et les élèves, les parents, les enseignants, les zémidjans, les Togbé et Dono, les partis politique à se déplacer chaque jour vers toutes les prisons du Togo afin d’accentuer la pression sur la junte qui garde pour certains depuis des années des prisonniers d’opinion.

En ce moment même des enfants sont gardés à la prison de Dapaong.

Que toutes les personnes de bonnes volontés pour Lomé les quartiers de Kodjoviakopè, de Nyèkonakpoè, Bè les plus proches de la prison de Lomé se positionnent autour de la prison et du palais de l’injustice avec caméra, appareils photos connectés sur « Périscope » etc…

Et ainsi pour toutes les prisons du Togo où croupissent les victimes de la dictature de la junte partout où le droit n’est pas respecté.

Chaque jour vous vous déplacez en filmant et en chantant la libération de nos héros et en particulier les enfants comme Kinansoa, Mindabe, Sayabia !

Motivez vos amis, vos voisins faites une promenade patriotique en chantant vers la prison la plus proche pour que nos Héros vous entendent ! Tous nos coeurs battent à l’unisson de la Libération de notre cher pays !

Vive la Révolution des Consciences au Togo !

Pour le Chef de la Résistance togolaise,

Son Etat Major.

Lomé le 21/03/2017

 

 

Toujours en prison les élèves Kanfoire Kinansoa, Gbiak Mindabe et Kanloklare Sayabia. Ils viennent du CEG Yembour.

Les multiples appels pour leur libération semblent tomber dans les oreilles de sourd. Or, leur libération sans condition est l’une des conditions posées par la Coordination des syndicats des enseignants du Togo (CSET) pour surseoir à la grève.

Pour rappel, les élèves ont manifesté toute la semaine dernière dans les rues, sur toute l’étendue du territoire, pour réclamer les cours et demander au gouvernement de satisfaire les revendications des enseignants.

A Lomé, on a assisté à une descente musclée des hommes en uniforme (militaires) au lycée technique d’Adidogomé. Ces derniers ont martyrisé, pendant des heures, les élèves dans l’enceinte de l’établissement.

 

 

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s