#Togo #Révolution Les organisations syndicales, consommateurs,droits de l’homme et société civile rentrent dans la danse !

 

Les organisations syndicales, de consommateurs des droits de l’homme et de la société civile regroupées au sein des Universités sociales du Togo étaient face à la presse hier pour se pencher sur la créée de toute pièce par le pouvoir togolais en augmentant les prix des produits pétroliers du Togo le 28 Février dernier et la répression sanglante qui en est suivie.
Au cours de cette rencontre, les UST ont exprimé leur compassion et leurs sincères condoléances à la famille « à cet énième martyr » lors de manifestations spontanées des populations quelques heures seulement après cette hausse tarifaire du carburant à la pompe pour condamner la décision.
Les UST ont condamné avec énergie la répression sanglante et disproportionnée des manifestants par les forces armées et de sécurités.
Les organisations regroupées au sein des Universités Sociales Togo s’indignent après analyse de la situation socioéconomique actuelle de cette augmentation des prix des produits pétroliers dans « un contexte de paupérisation accrue, alors que les promesses de 2015 annonçaient un mandat à caractère social, et l’achèvement de l’initiative PPTE en 2010, une véritable embellie financière pour notre pays. De plus, elles s’interrogent sur les motifs qui justifient de manière valable cette deuxième hausse des prix en l’espace de quelques semaines ». Pour les UST, cette question mérite des réponses appropriées de la part du gouvernement Komi Sélom Klassou.
Les Universités sociales du Togo demandent donc :
-le report de l’arrêté interministériel du 27 Février 2017 portant augmentation des prix des produits pétroliers.
-l’ouverture d’un dialogue social sincère avec tous les acteurs concernés afin que la transparence préside la commande et la commercialisation des produits pétroliers du Togo en lien avec la cherté de la vie,
L’ouverture dans l’immédiat d’une enquête afin d’identifier et de traduire en justice les auteurs de ces actes criminels conduisant à la mort d’un citoyen.
Les UST rappelle que chaque citoyen a un droit sacré à la vie que le gouvernement a le devoir de protéger même en période de crise sociale.
Les membres des Universités Sociale du Togo menacent d’appeler à une mobilisation populaire e tous leurs membres et toutes les couches socioprofessionnelles de la nation pour toute action utile permettant d’obtenir l’annulation de la mesure impopulaire à l’origine de la crise sociale préoccupante.
Elle a profité de l’occasion pour lancer également un appel citoyen à toutes les organisations syndicales, aux associations de consommateurs, aux organisations des droits de l’homme, aux ONG et aux autres regroupements de la société civile à mobiliser leurs base respectives pour des actions communes et concertées au moment venu.
Les UST trouve que c’est de la mobilisation de chaque togolais individuellement et collectivement que dépendra l’issue de cette lutte qui s’annonce pour la défense des droits des citoyens.
Justin ANANI

 

Résultat de recherche d'images pour "togo révolution"

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s