#TOGO:Comment Adolf #Gnassingbé va perdre le pouvoir ?

TOGO:Comment Adolf va perdre le pouvoir ?

Un trisomique 21 ou 23 ou même 45, on s’en fou des chiffres… a toujours un âge mental. L’âge auquel il mobilise toutes ses potentialités intellectuelles, physiques, physiologiques et même humaines pour donner 3 fois moins qu’un congénère normal en situation régulière. C’est ce qui arrive à Faure Gnassingbé et à son système (ni l’un, ni l’autre n’est trisomique, permettez la comparaison !). Ils veulent bien peut-être faire mieux, ils ont encore, au hasard de leur hypnose ou sommeil, quelque rêve pour ce pays. Ils y croient, ils s’y accrochent mais ils ne peuvent plus rien. Ils peuvent quelque chose pour la Gambie, le Sénégal, le Bénin, la Swaziland, la Somalie et quel pays sais-je encore ? Mais plus rien pour le Togo. Faure a atteint le maximum d’imagination, de réflexion, d’action possible, il ne lui reste que la capitulation. A force de peu réfléchir ou pas du tout, et pensant que les Togolais étaient des abrutis qu’on peut traîner de la savane à la mangrove sans péril, le système a atteint son âge mental alors que le peuple se libère, avec force, avec l’aide des réseaux sociaux. Avec enthousiasme, avec émoi face aux derniers athées mal-érudits qui le tiennent en oppression depuis un demi-siècle, 38 pour le père, 12 pour le fils.

Une fronde sociale, d’ampleur inquiétante a secoué Lomé ce mardi, avec au moins un mort et plusieurs blessés. Aucun membre du gouvernement n’était aux funérailles du malheureux (en tout cas selon les images qui nous sont parvenues) « fauché » par une balle tirée par la police nationale ou l’armée, en tout cas par les forces de l’ordre. Depuis la fin des grandes manifestations de l’opposition en 2012, on n’a presque plus jamais vu pareilles mobilisations au Togo. Nous y voilà, à la suite d’une augmentation du prix des produits pétroliers. Elle sera suivie d’une série de manifestations d’élèves (privés de leurs profs emportés par des revendications pour le moins légitimes) qui mettent en ébullition tout le pays. Depuis une semaine et qui ne finiront pas demain soir. Mais de tout cela, Faure Gnassingbé s’en fou. Le chef de l’Etat laisse la situation aux mains de ministres approximativement compétents, imbus de leur je-m’en-foutisme semi urbain et rivalisant d’arrogance et de petites phrases inflammables. Depuis leurs bureaux de Lomé, Gilbert Bawara, connu pour ses provocations gueuses et ses pics irresponsables et Tchakpè, qui, de tout, ne semble rien comprendre de plus que la dernière phrase insidieuse qu’il a entendue au conseil des ministres. C’est à eux qu’est confiée la crise et quand, par maladresses répétées et parfois volontaires, le lait se volcanise sur le feu, ils peuvent compter sur Yark. Qui a ses troupes aux aguets, encerclant un peuple qui perd ses derniers espoirs et que ses vieux diables rattrapent, bien évidement.

Pourquoi ces manifestations sont périlleuses ?

Pour plusieurs raisons. D’abord parce que la situation économique et sociale du pays n’a jamais été aussi éprouvée. Les affaires s’écroulent à petits feux, les initiatives des jeunes, faute de soutiens et d’accompagnements conséquents s’étiolent et non seulement le budget de l’Etat n’a jamais été aussi haut, mais il n’a de social que les élucubrations trompeuses d’un chef d’Etat très habitué à rouler tout le monde dans la farine, si ce n’est dans le moulin. Ensuite, parce qu’aucune de ces manifestations n’était prévue, elles ont étaient spontanées, à la fois pour contester l’augmentation du prix de produits pétroliers et bien évidemment, celles des élèves qui ne demandent que le retour au tableau de leurs profs. D’autres manifestations suivront sans doute, dans les mêmes conditions ou presque. C’est l’instinct de suivi et le refus de l’injustice qui ont fait sortir les gens dans la rue pour la manifestation de mardi. Et l’adolescentrisation de la crise scolaire par les ministres de tutelle fait sortir nos adolescents, filles et garçons qui nous croyaient, en bons aînés, plus intelligents. A travers le gouvernement, nous avons vite montré nos limites et ça, ils ne l’accepteront pas. Cette génération « tête-baisée » c’est à dire tenue par le smartphone et le wathsap ne comprend plus qu’à un problème simplet, notre réponse, celle du gouvernement ne puisse être rien d’autre que les représailles. L’obstination de deux ministres maladroits à vouloir imposer les errements d’un gouvernement qui balbutie. Et ça, les élèves le savent mieux que nous.  Regardez les manifestants contre le prix des produits pétroliers ! Ils ne veulent rien, ils veulent juste ne pas mourir de faim. Ils ne veulent pas que l’Etat leur offre, en aumônes républicaines quelque manne que ce soit, ils veulent que leurs travails honnêtes portent le fruit mérité. Ils sont conducteurs de taxis ou de zémidjans (taxi-moto), ils sont fonctionnaires ou modestes employés… N’ont-ils pas raison de penser que, alors que le prix du baril brut est stable sur le marché mondial, le Togo n’augmente aussi sensiblement le prix de l’essence à la pompe ? Sans aucune explication si ce n’est les rumeurs de réseaux sociaux vite devenus clameurs puis réalités. Comment ne pas les comprendre ? C’est le minimum pour un gouvernant raisonnable. Idem pour les mouvements de fronde des enseignants. Depuis plusieurs années, mêmes rengaines, mêmes refrains, mêmes couplets, mêmes menaces, mêmes actions. Et après, plus rien.

L’autorité a déserté le forum

Au fil du temps et c’est l’erreur de tous ceux qui, arrivés au pouvoir par la force, s’y maintiennent dans le mépris. Mépris de leur peuple, mépris de leurs proches, mépris de l’idée même qu’ils peuvent se faire de la Nation. Ils se taisent et se terrent. Parce ce que incapables de briller par l’action, ils brillent par le silence au point d’en faire tout mythe. Mythe de ce Faure Gnassingbé qui ne parle pas et qui est devenu la marque d’un chef d’Etat aux compétences douteuses et qui ignore même qu’il n’a plus de trône qu’un rocher… Englué dans ses contradictions, pris en étau par un entourage embourgeoisé par la compétition au vol et la corruption, il est prisonnier hypnotique de ses illusions. Et puisque depuis, il semble finir toujours par prendre le dessus, il s’en fou une fois encore. Perdant de sa voix, de sa silhouette qui ne fait plus rêver, de son fantôme qui ne fait plus peur. Il n’y a plus de chef, plus d’autorité. Entre ses activités protocolaires, Faure laisse les autres faire tout à sa place. Son premier ministre ? Il l’a éteint depuis. Il n’attend plus que quelques semaines pour le remplacer. Avec Eyadema, son père, c’est le reflet de l’autorité de ses notables qui servait de miroir pour sa propre autorité. Faure lui fabrique de petits minables qu’il fragilise par des ministres hyperpuissants. Et ne faisant rien pour exister, il tue sa propre autorité. Il aurait pu, sinon dû, à la suite du décès d’un manifestant, prendre la parole.  Débarquer aux funérailles, parler avec la famille éprouvée, la maman et l’épouse du défunt. Il aurait pu, sinon dû, convoquer un conseil de ministres extraordinaire… Il n’en sera rien.

La situation ne peut ainsi durer longtemps. Avec un chef qui n’est nulle part et un pays qui n’a jamais eu autant de problèmes. Et la force des manifestations en cours, c’est le fait de ne pas avoir de guides, ni de leaders, une manifestation de l’homme tout court, de tout l’homme dépassé par l’absence d’autorité, l’irresponsabilité de ses chefs, leur incapacité grégaire à pouvoir faire quoi que ce soit. Cela ne peut durer que dans les dernières illusions du chef lui-même, sinon un jour, les coups de canons, les cadavres et les chars militaires ne suffiront pas à calmer une population, qui n’en pourra plus, non pas de supporter les idioties du gouvernement, mais d’en mourir. Entre la mort et l’affront, il choisira l’honneur. Be careful !!!

 

MAX-SAVI Carmel

Résultat de recherche d'images pour "ceausescu assassinat"

jjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjj

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Alexis adjihanou dit :

    son heure a sonné. qu’il le veuille ou pas il va dégager

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s