Pierre Moscovici décerne Légion d’Honneur au mafieux pédophile Eric Duval #Togo #Cambodge #Burkina

Pierre Moscovici décerne la Légion d’Honneur au mafieux pédophile Eric Duval #Togo #Cambodge #Burkina

qqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqq

Pierre Moscovici Commissaire Européen actuellement était encore en 2014 Ministre de l’Economie de la France, sur son contingent de breloque à la demande de Boukhers, il décorera Eric Duval le sulfureux homme d’affaire et grand prieur du faux ordre de Malte basé à Sao Tomé e Principe et en Espagne.

Eric Duval est inquiété actuellement dans différentes enquêtes et plaintes de particuliers propriétaires d’appartements du réseau Odalys, de participation à un réseau de pédophilies en Asie et en Afrique via ses orphelinats et ses relations avec la mafia française au Cambodge et son associé dans l’immobilier Jean-Pierre Franchi.

Il va falloir rendre la légion d’Honneur prochainement, c’est inévitable !

qqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqq

1. Critères d’attribution de la Légion d’honneur Le code* de la Légion d’honneur précise dans son premier article qu’elle « est la récompense de mérites éminents acquis au service de la nation soit à titre civil, soit sous les armes ». La Légion d’honneur est donc universelle, elle a vocation à distinguer des personnes issues de tous les secteurs d’activité du pays, de rang élevé ou modeste : militaires, industriels, commerçants, enseignants, artistes, agriculteurs, juristes, professionnels de la santé, sportifs… Les « mérites éminents » des décorés prennent les formes les plus diverses puisqu’il s’agit d’apprécier l’action d’un être humain, unique par définition. La notoriété des actes doit être reconnue et un minimum de vingt années d’activité est requis. Les légionnaires* œuvrent au bénéfice du pays et non dans leur intérêt exclusif. Ils contribuent au bien public par la création d’emplois, le développement de l’éducation, le soutien aux défavorisés, la sécurité intérieure. Ils apportent des compétences propres à favoriser l’innovation technologique, scientifique, médicale, écologique ainsi que la création artistique et intellectuelle. Ils participent au rayonnement de la France à l’étranger par leurs interventions militaires et diplomatiques, leurs prouesses sportives ou le déploiement commercial de leur entreprise. La liste de ces mérites ne peut être exhaustive et chacun est évalué à l’intérieur de son champ d’activité.

Procédure d’attribution de la Légion d’honneur La procédure d’attribution de la Légion d’honneur obéit au principe de séparation des pouvoirs. Seuls les ministres peuvent proposer – selon un contingent prédéfini – des personnes pour nomination et promotion. Ils s’appuient pour cela sur leur cabinet, leur bureau des décorations, les directions internes et territoriales de leur ministère. Ils sont également dans un échange constant avec les préfets et les élus, ainsi qu’avec les acteurs publics, économiques et associatifs de l’ensemble du pays. Les ministres transmettent leurs candidatures sous forme de mémoires de proposition* au grand chancelier de la Légion d’honneur. Celui-ci préside le conseil de l’ordre, autorité indépendante, qui instruit ces propositions et en prononce la recevabilité ou l’ajournement – environ 15% sont refusés chaque année. Les décisions du conseil sont ensuite soumises à la signature du président de la République, grand maître de l’ordre*, qui peut alors retirer des noms mais ne peut pas en ajouter. Un décret paraît au Journal officiel de la République française pour annoncer les nouvelles nominations et promotions*. Une fois nommé, le futur légionnaire* doit se faire décorer pour être pleinement membre* de l’ordre. Il désigne un décoré d’un grade* équivalent ou supérieur au sien qui lui remettra les insignes de la Légion d‘honneur lors d’une cérémonie de réception*. Il détiendra alors un brevet attestant de son appartenance à l’ordre et pourra porter sa décoration. Initiative citoyenne Tout citoyen peut proposer dans la Légion d’honneur une personne qu’il estime méritante. Cette procédure appelée initiative citoyenne répond à des modalités précises, notamment le soutien de 50 signataires issus du même département et le dépôt du dossier en préfecture. Les candidatures considérées recevables par le préfet sont transmises aux ministères dont elles relèvent. 4. Discipline Tout acte contraire à l’honneur commis par un décoré de la Légion d’honneur est susceptible d’entraîner des peines disciplinaires. Trois peines peuvent être prononcées : la censure, c’est-à-dire le blâme ; la suspension, dont la durée varie selon la gravité de la faute ; enfin, l’exclusion définitive. La suspension et l’exclusion sont prononcées par le grand maître et publiées au Journal officiel.

eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s