Le clan des soutiens moisis d’Emmanuel #Macron s’élargit chaque jour

Le clan des soutiens moisis d’Emmanuel Macron s’élargit chaque jour

pppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppppp

Emmanuel Macron à Lyon début février. [Michel Euler]
Personnalités politiques de gauche à droite, entrepreneurs, amis de longue date ou appuis embarrassants. Le point sur les soutiens engrangés par Emmanuel Macron dans sa course à la présidence française.

Alors que le candidat du mouvement En Marche! vient de dévoiler son programme, la galaxie Macron s’étend chaque jour un peu plus. Présentation des principaux soutiens du candidat Macron.

 

.
. [RTS]

Jean Pisani-Ferry, 65 ans, économiste. Macron a « l’ambition transformatrice » nécessaire.

Pour suivre Macron, cet ex-conseiller de DSK a quitté son porte à France Stratégie, un organisme chargé de conseiller Matignon et le Premier ministre.

Son rôle: responsable du programme et des idées d’En Marche!

 

Laurence Haïm, 50 ans, journaliste. Macron, « c’est le Obama français ».

Ex-correspondante à Washington pour Canal+ et iTélé, elle a proposé ses services au leader d’En Marche!

Son rôle: une des porte-parole du mouvement.

 

Richard Ferrand, 54 ans, député socialiste du Finistère. Macron, « Une des rares lumières qui brille à gauche ».

Il est le premier des députés PS à avoir rejoint Macron.

Son rôle: secrétaire général.

 

Gérard Collomb, 69 ans, sénateur socialiste du Rhône et maire de Lyon. Macron est « le seul moyen pour la gauche de l’emporter ».

Soutien de la première heure, il s’est battu pour les 500 signatures des maires nécessaires à Macron.

Son rôle: « mentor ».

 

Bernard Mourad, 42 ans, ex-directeur général adjoint du pôle média de SFR.

Il a quitté la direction de la filiale d’Altice pour rejoindre son ami de longue date.

Son rôle: conseiller spécial en ce qui concerne les sphères économiques.

 

Didier Casas, 47 ans, ex-directeur général adjoint de Bouygues Telecom.

Il s’est mis en congé sans solde pour rejoindre En Marche

Son rôle: conseil pour la défense, la sécurité intérieure et la justice.

 

Mounir Mahjoubi, 33 ans, ex-président du Conseil national du numérique.

Une personnalité du numérique en France, déjà engagée avec Royal en 2006 et Hollande en 2012.

Son rôle: en charge de la campagne numérique

.
. [RTS]

François Bayrou, 65 ans, président du MoDem. « J’ai toujours été du côté des rassemblements quand le pays était en danger ».

Dernier grand ralliement en date, François Bayrou a annoncé son soutien à Macron et ainsi renoncé à se porter candidat.

 

Corinne Lepage, 65 ans, dirige le parti écologiste Cap21. Macron est le seul à pouvoir « soulever l’enthousiasme », même s’il n’est « pas écologiste ».

Corinne Lepage a été ministre de Juppé, elle a soutenu François Bayrou en 2007 et François Hollande en 2012.

 

Renaud Dutreil, 56 ans, entrepreneur. Macron est « différent du vieux système »

Ministre de Jacques Chirac passé depuis dans le privé (LVMH notamment). En tant qu’ancien ministre de droite, il s’agit d’un soutien important pour Macron.

 

Jean-Marie Cavada, 77 ans, euro-député centriste

Cet ex-journaliste est passé par la plupart des partis (dont UDF et UMP) avant de soutenir François Bayrou et de rejoindre En Marche!

.
. [RTS]

Daniel Cohn-Bendit, 71 ans, ancien député européen. Macron est « le mieux placé » pour battre Marine Le Pen.

L’écologiste votera pour la première fois à une présidentielle française après sa naturalisation en 2015.

 

François de Rugy, 43 ans, député écologiste. « Je préfère la cohérence à l’obéissance ».

François de Rugy a participé à la primaire de la gauche avant de soutenir le candidat d’En Marche!

 

Christophe Caresche, 56 ans, chef de file des « réformateurs » du PS. Macron est une « nouvelle force, cohérente ».

Christophe Caresche évoque une « décision pas facile à prendre » et espère que l’aile droite du PS le suive pour soutenir Marcon.

.
. [RTS]

Marc Simoncini, 53 ans, fondateur de Meetic. « Macron est un entrepreneur avant d’être un homme politique ».

Il est un soutien de poids pour Macron par sa renommée de business man à succès.

 

Pierre Bergé, 86 ans, mécène et entrepreneur. Macron est le futur « président qui nous conduire vers une sociale-démocratie ».

Soutien de François Hollande à l’époque, l’homme d’affaires et cofondateur de la maison Yves-Saint-Laurent a rejoint le leader d’En Marche « sans la moindre restriction ».

 

Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne

A la tête du think tank libéral et proche du patronat, et ami proche de l’ex-ministre de l’Economie.

.
. [RTS]

Alain Minc, 67 ans, essayiste et conseiller politique. Macron est « le seul candidat authentiquement européen ».

Soutien de Balladur puis de Sarkozy, Alain Minc a pris partie pour Alain Juppé dans la primaire de la droite avant de retourner sa veste. L’équipe de Macron n’a pas vu ce ralliement d’un très bon oeil, évoquant une « girouette ».

 

Jacques Attali, économiste et écrivain. Macron « fait partie des grandes promesses de la vie politique ».

Jacques Attali a été le mentor de Macron mais les deux hommes entretiennent une relation ambivalente, souvent teintée de critiques.

 

Bernard Kouchner, ex-ministre et ex-membre du PS. Macron « c’est l’homme qui ne s’arrête pas au clivage droite-gauche ».

L’ancien ministre des Affaires étrangères se désole pour l’état du PS et voit de l’espoir avec Macron. Mais l’ex-French doctor est loin d’incarner le renouveau prôné par le candidat d’En Marche!

Cécile Rais

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s