Togo Adolf Gnassingbé ne baise pas que femmes,enfants,soeurs mais aussi son mari Bidamon !

Togo Adolf Gnassingbé ne baise pas que femmes, enfants, soeurs mais aussi son mari Bidamon !

Les secrets de Lomé III et d’autres résidences au Togo est sur le point de tomber les uns après les autres…

Faure Gnassingbé le dégénéré sexuel ne baise pas seulement des femmes.

Non ! Nous avons par le passé dévoilé par exemple qu’il faisait venir du Maroc des mineures via Charles Debbasch ancien précepteur du Roi Mohammed 6.

Aussi nous savons que Gnassingbé a aussi franchit le rubicon de l’incest avec sa propre mère Sabine Mensah, sa soeur Nèmè Sonia Gnassingbé ainsi que la dernière épouse de son frère Ernest a qui il a fait 2 enfants…

Aujourd’hui nous allons dévoiler que Faure Gnassingbé baise aussi les garçons.

Par exemple comme son père Eyadema Gnassingbé il sodomise les femmes des officiers des FAT , les ministres jusqu’à de simples fonctionnaires locaux…

Son père n’a-t-il pas prit comme dernière concubine la fille mineure de 15 ans du boucher du camp RIT avant de crever des mains de son fils Essozimna ?!

Faure Gnassingbé baise la femme de Marc Dèdèriwè Abli-Bidamon mais aussi Bidamon lui-même !

Monsieur Gnassingbé et Madame Bidamon

Afficher l'image d'origine

Gnassingbé n’est que le maillon d’une grande chaine de pédérastes, pédophiles, violeurs, zoophiles qui gouvernent les peuples du monde depuis des millénaires.

Connaissez-vous pour la plupart la relation homosexuel de Bush junior avec son attaché de presse Jeff Gannon qui a aussi couché avec le Premiser Ministre anglais Tony Blair.

Les gabonais savent tous que le gros biafrais Bongo baise son mari Accrombessi et  tout comme les Gnassingbé les membres de leurs gouvernements ainsi que des enfants.

 

 

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Le pédérast Bush et son amant James Dale Guckertn alias Jeff Gannon

 

 

Afficher l'image d'origine

Monsieur Accrombessi et madame Ali Bongo

 

 

Afficher l'image d'origine

Nèmè Sonia Gnassingbé la soeur incestieuse de tohossou

 

Que se passe-t-il vraiment dans ce pays pour que toutes ces dames se bousculent et quittent leurs maris et foyers pour chercher à tout prix à devenir la première dame ? En 2005 certains officiers des FAT étaient contre l’accession de Faure Gnassingbé à la magistrature suprême sous prétexte que ce dernier n’est pas stable, sérieux et qu’il ne fait que courir derrière toutes sortes de femmes. Aujourd’hui 7 ans après la prétendue allégeance, il est demeuré dans le célibat avec une longue liste d’intimes que nous allons parcourir une à une. _

Marie-Laure TRENOU, elle était mannequin à Paris et a eu une fille avec Faure, quand ce dernier séjournait en tant qu’étudiant dans la capitale française. Marie-Laure était très aimée et appréciée par la grand mère maternelle de Faure, mais hélas pas la mère même de Faure. Elle est entre Paris et Lomé avec sa fille. Dès qu’elle est à Lomé, elle a un chauffeur et des gardes du corps. A un moment donné, elle avait décidé de venir vivre avec sa fille à Lomé. Elle est une femme très effacée, comparativement aux autres qui se revendiquent la place de première dame.

Carlita AMORIN, elle a eu deux filles avec Faure. Celle là n’est pas du tout aimée par Sabine Mensah, la mère de Faure. Elle était avant, la copine d’un ami et frère de Faure dont nous taisons le nom. Et Faure a tout fait pour arracher cette dernière à son ami. Elle ambitionne la place de première dame.

-Rébecca ATAYI, la cinquantaine, voir plus ; elle est une femme d’un monsieur peut connu des togolais. Pour de l’argent, des marchés publicitaires, elle a quittée son mari pour Faure. Et aujourd’hui c’est elle qui est la directrice de la société de publicité. Elle a tous les marchés publicitaires des sociétés d’Etat et de l’UNIR. Très souvent, c’est elle qui prépare à manger et les escortes viennent chercher pour leur patron. –

Magui GNAKADE, était la femme légitime de Ernest Gnassingbé, le grand frère de Faure avec qui elle avait eu des enfants. Du vivant de leur père Etienne Gnassingbé Eyadema, un problème avait surgit par rapport aux escapades entre Faure et la belle sœur. Très furieux, Ernest avait voulu éliminer physiquement Faure et le père avait demandé au vieux Yaya MALOU de régler ce problème qui était une honte. Ce qui fut fait. Après la mort d’Ernest cette même femme a eu un enfant avec Faure.

-Nini Essau GNEHOU, la fille du capitaine Charles GNEHOU Le Frère de Badagnaki la veuve d’Eyadema qui a été tué sur son lit d’hôpital de Tokoin par des commandos. Elle a eu 3 filles avec Faure.

-Cina LAWSON, la fille du capitaine Francisco LAWSON et la cousine de Carlita AMORIN. Elle est très aimée par Sabine Mensah, la mère de Faure. A tel point que Agnélé Magui Mensah, la tente maternelle de Faure va de temps en temps lui rendre visite. Cette relation a commencé 45 jours après son entrée au gouvernement formé en mai 2010. -Sonia LAWSON, c’est la petite sœur de Cina Lawson de même père et même mère. Elle séjourne régulièrement maintenant à Lomé. Lors de son dernier séjour de fin mai et début juin 2012, c’est une voiture de l’État de marque Peugeot 407 qui a été mise à sa disposition plus un chauffeur de la fonction publique qui est là 24/24 même le dimanche. Il est de ton que la famille GBEDE et alliée mettent fin rapidement à ces genres de choses et comportements de Collette AQUEREBURU, la mère de Cina et de Sonia. Car tout se passe au domicile de feue Tassi Souzanne Avleyo GBEDE ou vivent ces dernières. Il faut que la mémoire de Tassi Avleyo soit honorée. Aujourd’hui elle pousse ses propres filles dans les bras de Faure juste pour de l’argent, le matériel, les prestiges et pour bien continuer à livrer di vin et champagne à la présidence de la république et à Lomé 2.

-Ingrid Ataféiman AWADE, elle est aujourd’hui milliardaire. Directrice des impôts sortie de nulle part. Propriétaire de Zénith Communication et plusieurs autres sociétés fictives, sans compter ses appartements en Europe dont un très luxueux à Paris (France). Elle était mariée à un certain monsieur NANA. Elle a quitté son foyer pour Faure avec l’espoir d’être la première dame. Depuis un temps, elle détient les fonds de l’Etat pour faire des chantages à Faure avec la complicité du ministre de l’économie et des finances Adji Otéh AYASSOR et que ce dernier appelle affectueusement. Elle finance le groupe musical Too Fan et certaines presses privées du pouvoir. Ataféine AWADE n’a pas d’enfants et n’a pas de cœur. Elle dispose d’un groupe de miliciens très nuisibles. Elle a la mainmise sur certains officiers de l’armée togolaise qui lui obéissent comme un chien obéit à son maitre. Elle s’est permis de gifler à la nouvelle présidence le Commandant TCHAKPELE responsable du service d’écoute téléphonique des citoyens. Faure Gnassingbé doit savoir que prochainement c’est lui-même que Ingrid AWADE giflera en publique de même que le général Atcha Titikpina et le Lt- Colonel Yotroféi Massina.

-Ige OLATUKUMBO, représentante résident du HCDH ä Lomé. Elle est une veuve. A la fin de sa mission, elle quitta Lomé. Le gouvernement est passé par tous les moyens pour le faire revenir. On se demande si elle n’est pas dans des calculs. -Julie BEGUEDOU, ex bonne de la famille Gnassingbé. Une intime de Faure et subitement, elle est devenue commerçante, femme d’affaires et milliardaire. Elle a presque tous les marchés de commande et en exclusivité du Togo.

-Victoire Sédémého TOMEGAH-DOGBE, la dame du PNUD ramenée expressément par Gilbert Houngbo juste après sa nomination au poste de premier ministre. Celle-ci a quitté aussi son mari avec qui elle a eu 3 enfants, dans l’espoir de devenir la première dame. Némè SODJI née Gnassingbé, est demi-sœur de Faure Gnassingbé de même mère que Essolizame et Naka. Leur mère est Adoudé Christine AKUE. Elle aurait des relations intimes avec sa propre demi-sœur. Inceste et malédictions qui planent dans la famille. Personne n’ose dire la vérité, ni lever le petit doigt pour se plaindre. Pourtant, il faudrait parer au plus pressé. -Henriette Toutouvi ALANDOU. Elle était la maitresse de Gervais Koffi Djondo. Celui-ci l’avait envoyé à Londres ( Angleterre ) pour des études d’anglais. Djondo avait pris en charge tous les frais financiers. Henriette Alandou par malheur croisait sur son chemin un certain Faure Gnassingbé. Ce dernier lui a promis le ciel et la lune. Elle quitta Londres pour s’installer à Paris.. Et c’est le début d’une relation amoureuse. -Dela DELALI, artiste de la chanson.

-Méimounatou HIBRAHIMA -Melle SOMOKO -Edwige BADAKOU, ancienne miss Togo. -La fille de John KOUFOR, l’ancien président du Ghana. -Des femmes des officiers supérieurs des FAT dont nous taisons les noms. -La femme d’un de ses amis et ancien directeur d’une société d’Etat dont nous taisons le nom. Pour gouverner un État, nous pensons au moins qu’il faille avoir une bonne moralité avant d’aspirer à ce poste noble et prestigieux qui est celui du président de la république. Nous nous rendons compte du contraire chez le locataire du palais de la marina. Il est impérieux que Faure Gnassingé change de comportement et qu’il respecte sa fonction. Il est dommage et très regrettable que des citoyens togolais chantent l’éloge de Faure Gnassinggé tous les jours, que Dieu fait, racontent qu’il est un bon président malgré toutes ces dérives pour de l’argent

Au regard  du harem de plus d’une centaine de maîtresses  qu’entretiendrait le jeune Chef de l’État  togolais, l’article paru sur le site du MTN: “Zoom sur les femmes de Faure, le président doit arrêter la pornocrate au sommet de l’État et donner  le bon exemple”  en fait foi; il devient impérieux que les contribuables togolais sachent combien leur coûte une nana de Faure Gnassingbé. Notre objectif est loin de nous intéresser à sa vie privée.

Nous sommes plutôt préoccupés par le respect des règles, le devoir, l’éthique et la responsabilité  que lui impose la noble  fonction  du président de la République. Nous sommes davantage saisis par l’usage qu’il fait des fonds publics constitués par la contribution de tous les Togolais. D’où trouve t –il de l’argent pour entretenir  ses innombrables maîtresses au Togo et à l’étranger ?

Pour cerner  l’ampleur du problème, nous essayerons de quantifier en terme monétaire combien coûte l’entretien d’une nana dans le giron du président.

Une nana qui sort avec le président dispose à minima  de 2 gardes du corps, 2 chauffeurs, un gardien, un jardinier ,un cuisinier , 3 femmes de chambres et une multitude de personnes de la famille proche qui gravitent autour d’elle.

Au niveau du mobilier : deux villas à Lomé et un appartement à l’étranger, au moins 3 véhicules de luxe. L’essence pour ces véhicules, l’électricité, le gaz,  et l’eau sont aux frais du pauvre contribuable togolais.

Deux comptes en banque, un au Togo et l’autre à l’étranger. Une carte de crédit illimitée au frais du Togo.

Des voyages hebdomadaires à l’étranger .Billets d’avion gratuits, premières classes, si l’avion présidentiel n’est pas mis à contribution.

Concerts d’opéra en Italie, suivi des soirées de bouga bouga où le champagne coule à flots.

Les nanas adorent le shopping dans les grandes capitales européennes notamment à Paris, Bruxelles, Anvers, New York, Montréal, Beijing, Hon Kong.etc. . L’exemple  de Cina Lawson et sa mère  qui font régulièrement leur shopping dans les magasins sur les champs Élysées est révélateur.

A cette liste non exhaustive, il faut ajouter  les bijoux, les chaussures, les vêtements de mode, les salons de coiffure et de beauté, les gadgets, les outils de communication et de sécurité…etc.

Certaines nanas se sont lancées dans le commerce ou ont investi leur argent dans toute sorte secteur lucratif au Togo. Pour la plupart du temps, ce sont des faillites programmées et l’argent jeté par la fenêtre. Le cas du supermarché construit à la Fille du président John Kuffor à Accra à coup de millions est  ahurissant.

Alors si nous faisons le compte de tout cela, nous arrivons facilement au chiffre moyen de 25 000 000 de francs CFA par mois par maîtresse. Ce qui donne un budget annuel de 300 millions par maîtresse multiplié par le nombre de maîtresse, soit  une centaine en moyenne.

Les nanas de Faure Gnassingbé coûtent aux Togolais une somme moyenne de 30 milliards par an, soit 5 % du budget national, exercice 2012. Si nous considérons que les Togolais constituent une population de 6 millions, chaque Togolais paye 5 000 CFA au moins  pour que Faure entretienne ses femmes. C’est donc légitime pour les Togolais de demander  des comptes à Faure Gnassingbé de l’utilisation qu’il fait de leur argent. Cet argent pourrait  bien  manifestement construire des écoles, des hôpitaux, des centres de santé, fournir de l’eau potable aux populations démunies et soulager la misère des populations. Le président Faure Gnassingbé a choisi  plutôt de les investir dans les femmes.

Gnagou Matolaba Djamila

Afficher l'image d'origine

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s