Violences post-électorales #Gabon EXISTENCE DE PLUSIEURS #CHARNIERS SE CONFIRME

Violences post-électorales au Gabon

L’EXISTENCE DE PLUSIEURS CHARNIERS SE CONFIRME AU GABON

Les spécialistes du déni à la solde du pouvoir avaient ferraillé de leur plume et de leur langue de vipère contre les allégations de la presse sur l’existence de plusieurs charniers au Gabon, au lendemain des violences postélectorales.

Aujourd’hui, les choses commencent à se préciser. Des corps abandonnés dans une morgue de Libreville ont été enterrés enterrés dans une fosse commune, comme en témoigne la photo ci-dessous.

Plusieurs dizaines de Gabonais ont donc été massacrés par le régime criminel d’Ali Bongo. Les corps de certaines victimes auraient été incinérés et d’autres enterrés à la hâte dans les environs de la capitale.

Vivement que la Cour pénale internationale (CPI) ouvre une enquête sur ces massacres savamment planifiés par Ali Bongo et ses chevaliers de la mort.

Jonas Moulenda

 

L’image contient peut-être : texte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s