#Togo #Italie Ex-Maire #Milan Letizia Moratti maîtresse dictateur Gnassingbé condamné: 591 milles euros

Letizia Moratti maîtresse du dictateur Gnassingbé condamné: 591 milles euros devra indemniser la municipalité de Milan
 »
L’ancien maire de Milan, Letizia Moratti, son adjoint Riccardo De Corato, et vingt autres personnes, y compris les anciens commissaires de son conseil et d’anciens responsables du Palazzo Marino devra indemniser la Ville de Milan, avec 1 million et € 82.000 pour l’histoire de la soi-disant  » missions d’or « .

La décision a été prise par la chambre de recours judiciaire central de la Cour des comptes, qui a définitivement condamné l’ancien maire de Milan, ses conseillers et certains dirigeants municipaux pour compenser la perte de revenus causée aux coffres du Palazzo Marino au cours de leur mandat politique, entre 2006 et 2011.

Moratti a été condamné à payer par lui-même pour la compensation de plus de 591mila euro. Selon les juges de la Cour des comptes, il est coupable de onze postes de direction attribuées à des personnes extérieures à l’administration de Milan, causant ainsi des dommages aux coffres du Palazzo Marino 1 million et 889mila euro. Mais aussi d’avoir un bureau de presse de l’Institut directement à lui pour une perte totale de revenus de EUR 887mila.

Comptabilisation des juges, se lit la phrase, le travail de Letizia Moratti aurait « la connotation de culpabilité sévère, apparente dans un acte insensé, marqué par le désintérêt absolu de l’intérêt public de la légalité et le coût de la réalisation de la fonction de organe politico-administratif droit municipal sommet « . Les procureurs ont également confirmé la «grave culpabilité de conduite» pour tous les conseillers qui ont ensuite voté pour les résolutions qui ont été conférés les conseils d’or.

Moratti, cependant, ne sera pas le seul à avoir à ouvrir votre porte-monnaie. L’ancien maire adjoint De Corato doit indemniser € 21.763 – pour les mêmes articles présumés Moratti – et anciens échevins Tiziana Maiolo, Mariolina MOIOLI, Edoardo Croci et Carla De Albertis plus € 21.000.

  • In 2006 Moratti was accused of fire 10 dirigents of the city. For this spoils system, Moratti was convicted for office’s abuse. However, the sentence was archivied because her acts weren’t illegal.
  • She served in the city council only 6 presences in 2008 and 3 in 2009.
  • In 2007 Moratti intervened to prevent the opening of Art and Homosexuality – From von Gloeden to Pierre et Gilles at the Palazzo della Ragione in Milan. Curated by Eugenio Viola, promoted by Vittorio Sgarbi, Moratti backed objections to the exhibition from Catholic politicians insisted that it would only proceed if a blacklist of works were removed on the ground that they could be offensive for Catholics and unsuitable for children.
  • Moratti appointed Lucio Stanca, a member of the Chamber of Deputies, as managing director for the Expo 2015, despite the vote of the city council against her decision.[8]
  • In 2010, a civil court complainted against Moratti Administration, the Minister Roberto Maroni and the prefect of Milan Gan Valerio Lombardi for the lack appointment of popular houses to 10 Romani families, called it as « racist gesture ».[9] The accuseds justified themselves like the Romani are a nomadic people.

Afficher l'image d'origine

L’ex Maire Moratti avec bisou bisou tohossou que des corrompus !

Afficher l'image d'origine

faure-gnassingbe-et-la-premiere-dame-a-florence

nn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s