Clan Gnassingbé et Kenyatta où l’Alliance lignées reptiliennes africaines à la chasse au peuple

Le clan Gnassingbé et Kenyatta où l’Alliance des lignées reptiliennes africaines à la chasse au Peuple !

Le clan Kenyatta  tout comme le clan Gnassingbé sont liés par le sang de la lignée « Reptilienne » et par le sang versé de leurs Peuples respectifs.

Nous avons été les premiers à dévoiler il y a peu lors du voyage du tohossou togolais au Kénya de son périple « Safari ».

 

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

 

Il faut savoir que les Kenyatta sont les complices de la nébuleuse globale du Fond Mondial pour la Nature FMN qui officiellement gère la plupart des parcs nationaux en Afrique et ailleurs d ans le monde.

Jomo le père de Uhuru actuel président du Kenya a trempé dans un scandale environnemental à l’époque lorsqu’il était lui aussi PR du Kenya !

Sir Peter Scott, protecteur de la nature dont on fait souvent l’éloge, fut un autre fondateur du FMN aux côtés du Prince Philip le mari de la Reine El-Lizard-Birth d’Angleterre.

En 1972, il demanda à un chasseur de gros gibier, Ian Parker, de produire un rapport sur le trafic illégal des défenses d’éléphants et des cornes de rhinocéros.

Parker fournit les preuves que la famille du président kényen, Jomo Kenyatta, était au coeur du trafic. Il désigna également parmi les braconniers les plus éminents « protecteurs de la vie sauvage » au Kenya.

Quelques heures à peine après qu’il eu déposé son rapport sur le bureau de Scott, Parker fut arrêté par la Section spéciale kényane et battu pendant 3 jours.

On lui fit savoir qu’à défaut de se taire son épouse serait assassinée.

Le rapport Parker ne fut jamais publié et à peu près à la même époque, le Prince Bernhard de la Couronne Batave, fondateur du groupe Bilderberg et fasciste notoire pendant la seconde guerre, à titre de Président du FMN décerna à Kenyatta l’Ordre de l’Arche Dorée pour avoir sauvé le rhinocéros de la disparition !!!??? SIC

Entre criminels de lignées satanistes on s’assemble et se monte dessus comme des cabris sur le dos des Peuples.

Dans ces parcs, ces dégénérés font la chasse aussi aux hommes…

Les togolais savent à quoi je fais référence lorsque je parle du parc de la Kéran où Gnassingbé père chassait au fusil d’assaut les pauvres villageois togolais…

 

Uhuru Kenyatta actuel PR du Kenya criminel multi récidiviste travaillant étroitement avec des barbouzes du MOSSAD et du SAS- MI6.

Appartenant à l’ethnie kikuyu, il est le fils de Jomo Kenyatta, premier président de la République entre 1964 et 1978. Il suit des études en sciences politiques.

Afficher l'image d'origine

 

Élu membre du Parlement en 2001, il est nommé peu après ministre des collectivités locales. En décembre 2002, candidat de la KANU à l’élection présidentielle, il est battu par Mwai Kibaki et devient alors le chef de l’opposition. En décembre 2007, il soutient cependant la réélection du président Kibaki et retrouve alors son poste au gouvernement. En avril 2008, il devient vice-Premier ministre dans le gouvernement de coalition dirigé par Raila Odinga, chargé du Commerce puis, en 2009, des Finances. En 2012, la Cour pénale internationale le met en examen pour crimes contre l’humanité, commis lors des violences postélectorales ayant suivi la présidentielle de 2007. Il démissionne alors de ses fonctions ministérielles tout en demeurant vice-Premier ministre.

Opposé à Raila Odinga au premier tour de l’élection présidentielle le 4 mars 2013, il est déclaré vainqueur avec 50,07 % des voix2. Il prête serment et entre en fonction le 9 avril suivant3.

Le 8 octobre 2014, il se rend à la convocation de la Cour pénale internationale (CPI), pour une audience sur un éventuel nouveau report de son procès pour crimes contre l’humanité, devenant le premier chef d’État en exercice à comparaître devant la CPI4.

Cependant, la Cour pénale internationale a annoncé vendredi 5 décembre l’abandon des charges contre le président du Kenya. La procureure de la CPI, Fatou Bensouda, a expliqué dans un document officiel ne pas avoir assez de preuves « pour prouver, au-delà de tout doute raisonnable, la responsabilité criminelle de M. Kenyatta ». Cette annonce n’exclut pas pour autant « la possibilité de retenir de nouvelles charges contre M. Kenyatta », a-t-elle précisé. Uhuru Kenyatta s’est réjoui de l’abandon des charges, estimant que la CPI lui avait ainsi « donné raison ». La CPI a néanmoins dénoncé une « série d’obstacles majeurs » à l’enquête, notamment de « vastes initiatives concertées pour harceler, intimider et menacer » les témoins5.

Plusieurs rencontres diplomatiques (avec l’Italien Matteo Renzi ou l’Américain Barack Obama) montrent par la suite qu’il opère un retour en grâce sur la scène internationale, même si des critiques ont été émises sur la tolérance de l’Occident avec les droits de l’homme concernant le Kenya pour faire des affaires. Le mandat d’Uhuru Kenyatta est par ailleurs marqué, après des débuts dessinant une image plus moderne et transparente de la présidence, par des scandales de corruption et une croissance économique moins élevée que prévu.

Les images du Safari de Gnassingbé au Kenya est un message à la Fraternité pour confirmer qu’il est bien du « Plan » d’éradication des « vermines » en Afrique.

Attention Peuples rwandais, ougandais, congolais, gabonais, camerounais, togolais, kenyan…

La chasse est ouverte en 2017 !

Comte Mathieu Nalecz-Cichocki

Chef du Gouvernement de la Résistance togolaise

CEO of Peuples Observateurs

Oyem Gabon le 21/01/2017

 

mmmmmmmmmmmmmmmm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s