Grand Maître #GLDF Charuel perpétuel escroquerie ordres templiers de Jacques de Guisel à Eric Duval

TVGM Grand Maître Charuel perpétuel escroquerie des ordres templiers de Jacques de Guisel à Eric Duval

Depuis 50 ans le folklore criminel des ordres de templiers souillent les obédiences maçonniques tel que celle de la GLDF dont vous êtes le Grand Maître.

Depuis le début des années 1970 et l’escroquerie déjouée par vos Frères de la Ligue des Templiers modernes dirigée par le faux non de Jacques de Guisel marquis de Vaulx etc…

Les Frères Maçons de la GLDF l’ont d’ailleurs identifié pour ce qu’il est: Dans un rapport interne il est noté que ce comédien du méfait est indexé pour une éventuelle adhésion car il ne vit que d’expédients dans le mensonge, la duperie, la mystification…

Il opère à l’international où il dit être un personnage influent par des groupements initiatiques touchant les nôtres (ceux de la GLDF) et il obtient des patentes , des recommandations, des reconnaissances…

Aujourd’hui c’est l’affairiste franco-chino-saotoméen à la tête de l’ordre souverain oecuménique des chevaliers de Malte OSJ où ils se réunissent en Espagne et où la capitale de ce pays imaginaire se trouve dans un fort de la petite archipelle africaine Sao Tomé e Principe.

Tout ceci serait drôle Grand Maître Charuel si ce gueux Duval n’était pas membre de votre obédience ainsi que d ela loge de Nagara affiliée à votre obédience au Cambodge dont les fondateurs ne sont que des parrains d ela mafia corse en Asie les nommés Jean-Pierre Franchi et le faux officier de la DGSE Jean-Pilippe Démont-Piérot !

Dans ce faux ordre il y a l’ex président du Mali Toumani Touré et Mey Gnassingbé frère du dictateur togolais tous deux ayant trempés dans le narcotrafics international !

Ensuite vous avez Thierry De Haynin qui a été inquiété dans l’affaire de corruption de la MNEF, il est le Grand Prieur de cet ordre en Suisse !!!!  C’est trop rigolo !

Le Duc espagnol de cet ordre mafieux a été condamné par la justice espagnole pour des faux en écriture…

Le ministre actuel du Cambodge est inquiété par l’évasion fiscale Panama Papers…

Il y a une liste longue comme le bras de ces criminels membres de ce faux ordre de templiers qui sont là uniquement pour des affaires plus ou moins louches grâce aussi à l’immunité qu’ils ont avec les faux passeports diplomatiques dans les pays tel que Togo, Burkina , Côte d’Ivoire, Sao Tomé, Madagascar, Cambodge, Bénin , Mali, Niget etc…

La balle est dans votre camps !

 

eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

 

eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

 

 

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout et costume

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et intérieur

 

AFFAIRE DE LA MNEF –
L’affaire de la Mnef porte sur le financement du PS et de ses satellites
(CFDT, FO, SOS-RACISME, UNEF-ID, etc.) grâce aux mutuelles
estudiantines. Bien qu’ils  aient mis au placard le chef de la section
financière du parquet de Paris  Anne-José Fulgeras et confié la
commission d’enquête à Alain Tourret ( PRG )  pour étouffer l’affaire,
l’enquête pût se poursuivre grâce à l’initiative des juges Armand
Riberolles, Marc Brisset-Foucault et Françoise Néher. Les sommes
détournées au dépend de la sécurité sociale et de ses adhérents
s’élèveraient à  plusieurs milliards de francs. On estime à plus de 300,
les militants socialistes qui ont perçu des salaires fictifs de la Mnef.

Le 9 septembre 1998, une information judiciaire visant trois
sociétés sous-traitantes de la MNEF est ouverte. Elle provoque la
démission d’Olivier Spithakis, le numéro 2 de la MNEF et la mise en
cause de plusieurs responsables socialistes.
Le 12 janvier 1999, une deuxième information judiciaire concernant cette
fois-ci  des emplois fictifs, des opérations immobilières douteuses et
des largesses indûment consenties aux filiales est ouverte. Soupçonné
d’avoir financé des élus en leur fournissant gratuitement des travaux
d’impression, l’ancien directeur d’EFIC (imprimerie de la MNEF), Bruno
Pelletier, est extradé du Togo et placé le 28 juin 1999 en détention. Le
14 octobre 1999, un ancien responsable de la MNEF, Philippe
Plantagenest, est mis en examen. Deux semaines plus tard, c’est au tour
d’Olivier Spithakis d’être mis en examen pour faux et usage de faux. Le
9 décembre 1999, Thierry de Haynin, ancien responsable de la SPIM,
sous-filiale de la MNEF, est mis en examen. Le 14 décembre 1999,
Strauss-Kahn est mis en examen pour faux et usage de faux. Cette mise en
examen marque le début d’une longue série de mises examen visant des
responsables socialistes ainsi que des organisations proches du PS.
Quelques mises en examen :Beau, pascal : Ancien délégué à la santé du
PS, il est mis en examen le 20 avril 2000.Bernardini, François : Député
PS des Bouches du Rhone, il est mis en examen le 29 octobre 1999 pour
recel de détournement de fonds publics. Après avoir comparu devant la
11ème chambre du tribunal correctionnel de Paris, il a été relaxé le 7
novembre 2001.Borgel, Christophe : Adjoint PS au maire du XIXème
arrondissement de Paris. Il est mis en examen le 2 mars 2000 pour recel
d’abus de fonds publics. On le soupçonne d’avoir perçu, entre 1991 et
1993, 320 000 francs de la mutuelle interprofessionnelle (MIF), un
organisme lié à la MNEF. Cambadélis, Jean-Christophe : Numéro deux du
PS, il est mis en examen le 7 juin 2000 pour recel d’abus de confiance.
On le soupçonne d’avoir perçu de 1991 à 1995 une rémunération de la part
de la mutuelle interprofessionnelle (MIF), un organisme lié à la MNEF,
et d’avoir reçu entre 1993 et 1995 environ 200 000 francs en tant
qu’administrateur; Lavarini, Marie-France : Ancienne conseillère de
Jospin, elle est mise en examen, le 28 mars 2000, pour un présumé emploi
fictif. Le Guen, Jean-Marie : Député PS de paris, il est mis en examen
le 6 juin 2000 pour recel de détournements de fonds publics.
Strauss-Kahn, Dominique : Ancien ministre socialiste de l’Économie et
des Finances, il est mis en examen le 14 décembre 1999 pour faux et
usage de faux. On lui reproche d’avoir bénéficié d’une prestation
fictive d’un montant de 603 000 francs. Après avoir comparu devant la
11ème chambre du tribunal correctionnel de Paris, il a été relaxé le 7
novembre 2001. Le 9 mai 2000, la Fédération CFDT de la protection
sociale et la Fédération FO des employés et cadres ont été mis en examen
pour recel de détournement de fonds publics. Ils sont soupçonnés d’avoir
fait rémunérer, de 1993 à 1999, deux permanents par des fonds détournés
de la MNEF pour un montant de 2,5 millions de francs. Le 8 juin 2000,
UNEF-ID est mise en examen pour recel de détournement de fonds publics.
On soupçonne quatre de ses responsables d’avoir bénéficié indûment de
rémunérations de la part de la MNEF. Le 8 juin 2000, SOS-RACISME est mis
en examen pour recel d’abus de confiance. Elle est soupçonnée d’avoir
fait rémunérer, de 1994 à 1995, un de ses permanents par des fonds
détournés de la MNEF.

cccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccc

La capitale du faux ordre de Duval dans le fort de Sao Tomé e Princi

 

photo-osj

ci dessus De Haynin en bas à droite front dégarni

img017

Edem Kodjo le conseiller du truand Gnassingbé au Togo, au centre le Duc tombé pour faux en écriture, à droite le faux marquis DUDU

PASSEPORTDUVAL.png

Faux passeport diplomatique dont est friande la mafia corse qui a infiltrée l’anus de Duval

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s